THE CARS EN 5 SINGLES

Rock & Folk - - Story -

“Good Times Roll”

(“The Cars” – 1978) Les mau­vaises langues avancent que le meilleur des Cars est dans les cin­quante et une pre­mières se­condes du pre­mier titre de leur pre­mier al­bum. Ça fait beau­coup de pre­miers et c’est exa­gé­ré. A la fois, s’ils n’avaient pu­blié que ce single, me­dium beat, fouet­té par l’ar­ran­ge­ment et qui monte en chan­tilly pop, on les ai­me­rait tout au­tant. C’est dire.

“It’s All I Can Do”

(“Can­dy-O” — 1979) Qu’est-ce qui s’est pas­sé dans la tête de Ben Orr pour qu’il pro­pose cette ligne de basse ? Dans celle d’El­liott Eas­ton pour qu’il pompe Ron­son aus­si ou­ver­te­ment ? Dans celle de Greg Hawkes pour qu’il y aille aus­si fort dans le chee­sy sound ? La com­po d’Oca­sek est ad­mi­rable et les choeurs aus­si. Des ro­ckers ve­nus d’ailleurs et pas en stop.

“Touch And Go”

(“Pa­no­ra­ma” — 1980)

Le clip était ri­di­cule, mais pas la chan­son, ren­contre de deux mondes : cou­plet limite me­na­çant avec caisse claire et re­frain

Et puis El­liott Eas­ton donne ici un cours de gui­tare, sans en faire trop, comme si c’était l’ins­tru­ment le plus fa­cile à jouer. On avait le droit d’y croire. coup de poing tout va bien au pays jo­li du rock à l’an­cienne.

“Heart­beat Ci­ty”

(“Heart­beat Ci­ty” — 1985) Im­pos­sible de ne pas sé­lec­tion­ner un autre single ex­trait de “Heart­beat Ci­ty” (“Ja­cki” pour les in­times) et, en l’oc­cur­rence son sixième (!), la chan­son-titre. Phi­lippe Gar­nier, pas ré­pu­té pour dis­tri­buer des bons points pour rien, s’était fen­du d’une chro­nique mé­mo­rable de l’al­bum à l’époque. Comment mar­quer l’his­toire avec trois ac­cords ? La ré­ponse, dé­con­cer­tante, est là. La LinnD­rum aus­si.

“Drive”

(“Heart­beat Ci­ty” — 1985) Que dire qu’on ne sait dé­jà ? “Drive” a tous les dé­fauts d’un slow eigh­ties et donc, toutes les qua­li­tés. Ar­ran­ge­ments, mé­lo­die à tom­ber, texte à pleu­rer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.