Muzz

“MUZZ”

Rock & Folk - - Disque Du Mois -

Man­ners et Louis Phi­lippe, che­ville ou­vrière d’El Re­cords puis de Tri­ca­tel avec l’al­bum “9th & 13th” sur des textes de Jo­na­than Coe. “The De­vil Laughs” est tout sim­ple­ment un clas­sique ins­tan­ta­né comme le fut le “Co­los­sal Youth”, en 1980. Au fil de l’écoute, on sa­voure une sorte de pas­to­ra­lisme dans “Ti­dy Away” puis le constat exis­ten­tiel à double sens de “It Goes Like This”. L’au­di­teur se­ra mar­qué par la chan­son-titre, de la pop qua­si ba­roque, ain­si que “Head In A Song” et sa mé­lo­die im­pa­rable. L’en­semble, à la fois sub­til et di­rect, est is­su d’une sé­lec­tion par Stuart Mox­ham de chan­sons en­re­gis­trées sur des cas­settes, en­fer­mées dans des enveloppes sur les­quelles étaient écrites leurs pa­roles, par le Fran­çais, ex­cellent ar­ran­geur. Bref, le plus gé­nial des im­ports an­glais de­puis les Chel­sea boots. JEAN-EM­MA­NUEL DE­LUXE qui vrille la tête. En huit titres, le qua­tuor dé­voile tout son sa­voir-faire, qu’il joue la carte de la puis­sance de feu (l’abra­sif “Un­der­wa­ter Ex­pe­riences”) ou celle d’une pop rê­veuse où les mé­lo­dies s’en­tichent de mé­lan­co­lie. Dans ce re­gistre, “The Art Of Per­sis­tence”, dont le titre ré­sume à mer­veille un par­cours ro­cam­bo­lesque, est d’une beau­té ab­so­lue et jus­ti­fie à lui seul l’ac­qui­si­tion d’un dix-hui­tième al­bum qui, non content de conju­guer le pas­sé au fu­tur, peut ser­vir de par­faite in­tro­duc­tion à l’uni­vers in­croyable de Wire.

CH­RIS­TOPHE BASTERRA son ob­ses­sion Sa quête de so­no­ri­tés exo­tiques part aus­si cher­cher du cô­té de l’Afrique de l’Ouest. “The True Sto­ry Of Ba­na­na­gun” est un disque de pop mon­dia­liste qui fait se té­les­co­per rythmes afro­beat (su­perbe “People Talk Too Much” avec ses gui­tares sau­tillantes et ses cuivres), funk psy­ché­dé­lique fa­çon Os Brazões (“Mush­room Bomb”, “Freak Ma­chine”) et mé­lo­dies pop (“Out Of Reach” qui évoque la dou­ceur non­cha­lante de Cae­ta­no Ve­lo­so, “She Now”, cou­sine de “A Min­ha Me­ni­na” d’Os Mu­tantes). Tout ce­ci ne se­rait qu’un exer­cice de style vain si l’al­bum n’était truf­fé de mer­veilles pop im­mé­diates. “Mo­dern Day Pro­blems”, “Out Of Reach”, “She Now” (qui fait un clin d’oeil ma­lin aux Kinks), “Bang Go The Bon­gos” sont des chan­sons en­so­leillées idéales pour ac­com­pa­gner les jours d’été et sor­tir de la mo­ro­si­té.

ERIC DELSART sonnent en pleine pos­ses­sion de leurs moyens, et at­teignent l’équi­libre avec des ex­traits de “Po­ly­gond­wa­na­land”, vers la fin, qui sou­lèvent des nuages de pous­sière cos­mique. Tout ça se ter­mine avec “A Brief His­to­ry Of Pla­net Earth”, un boeuf de vingt mi­nutes qui ra­len­tit le temps pour éta­blir la liai­son avec les pro­chaines aven­tures du trop sous-es­ti­mé King Giz­zard

& The Li­zard Wi­zard.

VINCENT HA­NON

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.