THE BEACH BOYS

Le plus grand cirque du monde

Rock & Folk - - Sommaire 635 - Léo­nard Had­dad

Ou­blier “Sur­fin’ USA”, “I Get Around” et “Ca­li­for­nia Girls”, les chan­sons en bi­ki­nis et dé­ca­po­tables ber­cées par l’écume des vagues et des so­leils cou­chants. Ou­blier les pas­tiches de Chuck Ber­ry et de Phil Spec­tor, les bal­lades in­no­centes des an­nées Ken­ne­dy (“Sur­fer Girl”) comme celles, désen­chan­tées, qui ont sui­vi son as­sas­si­nat (“The Warmth Of The Sun”). Ou­blier même, pour les be­soins de ce dos­sier, les splen­deurs mé­lan­co­liques de “Pet Sounds” et le mythe ac­ci­den­té de “Smile”. En 1970, alors que Brian Wilson, en­tré en som­meil, prend dix ki­los par an, les Beach Boys en­tament la dé­cen­nie avec des idées de re­vanche et des chan­sons gé­niales plein la tête. Un nou­veau la­bel, une nouvelle di­rec­tion, des nou­veaux lea­ders, un nou­vel es­poir, ils pu­blie­ront une poi­gnée de disques fa­bu­leux que l’his­toire of­fi­cielle du rock a ju­gé bon de ne pas re­te­nir à leur juste place. Cin­quante ans plus tard, vous vou­lez sa­voir ce qu’on lui dit, à l’his­toire of­fi­cielle ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.