LE ROUGE, ENTRE FORCE ET ELEGANCE

Secrets d'Histoire - - Le Portfolio -

Sym­bole de pou­voir po­li­tique et mi­li­taire de­puis l’An­ti­qui­té, le rouge est adop­té par les sei­gneurs et les puissants. C’est à par­tir de la Re­nais­sance que la ten­dance s’in­verse : les femmes se mettent au rouge par co­quet­te­rie, et les hommes au bleu. Dé­sor­mais la tra­di­tion at­tri­bue­ra aux fillettes le rose (qui est une nuance de rouge) et aux gar­çon­nets le bleu.

À gauche, « Jeune femme et son en­fant », d’Agno­lo Bron­zi­no, vers 1540, Na­tio­nal Gallery of Art, Wa­shing­ton. À droite, por­trait du chan­ce­lier Guillaume Jou­ve­nel des Ur­sins par Jean Fouquet, vers 1460, mu­sée du Louvre. Le pape Clé­ment VII par Se­bas­tia­no del Piom­bo, vers 1531. Sa­tan sur un vi­trail de St Ma­ry’s Church, à Fair­ford (Royaume-Uni).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.