Un lé­gume au tri­bu­nal

Secrets d'Histoire - - En Coulisses -

D’un point de vue bo­ta­nique, la to­mate est un fruit : c’est la par­tie de la plante qui contient les graines et is­sue de la trans­for­ma­tion d’une fleur. Mais, gas­tro­no­mi­que­ment, elle est consi­dé­rée comme un lé­gume, car c’est une plante po­ta­gère et elle est uti­li­sée dans les pré­pa­ra­tions sa­lées. En 1893, la Cour su­prême des États-Unis eut à sta­tuer sur cette ques­tion, car une loi doua­nière du 3 mars 1883 im­po­sait des droits sur les im­por­ta­tions de lé­gumes, mais pas sur celles des fruits. Le juge Ho­ras Gray re­con­nut qu’en bo­ta­nique, la to­mate était bien un fruit, mais que, dans le lan­gage cou­rant, elle était consi­dé­rée comme un lé­gume. Et il s’ap­puya sur une ju­ris­pru­dence qui dé­cla­rait que le sens cou­rant des mots de­vait être re­te­nu. Il tran­cha donc pour la to­mate lé­gume !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.