Sa car­rière po­li­tique en dix dates

Secrets d'Histoire - - Au Coeur D'une Vie -

1900 Élu à Old­ham (com­té de Man­ches­ter), il ob­tient son pre­mier siège de dé­pu­té conser­va­teur. 1906 Il rem­porte le siège pour les li­bé­raux dans la cir­cons­crip­tion de Man­ches­ter, et aban­donne le camp des conser­va­teurs. 1908 Le Pre­mier mi­nistre Her­bert As­quith le fait mi­nistre du Com­merce. 1909 Il de­vient mi­nistre de l’In­té­rieur. Avec les li­bé­raux, il jette les bases de ré­formes so­ciales (sa­laire mi­ni­mum, pen­sions de chô­mage, Sé­cu­ri­té so­ciale). Sa fer­me­té dans l’af­faire de Sid­ney Street à White Cha­pel no­tam­ment (la mai­son où se sont ré­fu­giés des bra­queurs anar­chistes est in­cen­diée), le rend im­po­pu­laire. As­quith le nomme alors Pre­mier Lord de l’Ami­rau­té en 1911, poste dont il dé­mis­sionne quatre ans plus tard à la suite de l’échec des Dar­da­nelles. 1917 Lloyd George le nomme mi­nistre de l’Ar­me­ment. 1919 Il de­vient mi­nistre de la Guerre. 1921 Il est nom­mé se­cré­taire d’État aux Co­lo­nies. Il éta­blit l’État libre d’Ir­lande. 1924 Il est Chan­ce­lier de l’Échi­quier (mi­nistre des Fi­nances) dans le gou­ver­ne­ment de Stan­ley Bald­win et re­trouve sa place dans les rangs des Conser­va­teurs. Pri­vé de siège à la suite de leur dé­faite en 1929, il va connaître une tra­ver­sée du dé­sert. 1939 Il re­trouve son an­cien poste de Pre­mier Lord de l’Ami­rau­té. Mai 1940 George VI le choi­sit comme Pre­mier mi­nistre. Ar­ti­san de la vic­toire fi­nale contre les na­zis, il est tou­te­fois bat­tu aux élec­tions gé­né­rales de 1945. Il exer­ce­ra un se­cond man­dat de 1951 jus­qu’à sa re­traite en 1955.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.