« Un re­gret éter­nel »

Secrets d'Histoire - - Au Coeur D’une Passion -

En 1970, lors­qu’un jour­na­liste de­mande à la du­chesse si elle a des re­grets, celle-ci ré­pond : « À pro­pos de cer­taines choses, oui. J’au­rais ai­mé qu’il en soit au­tre­ment. Mais je suis très heu­reuse. Oui, j’ai eu quelques mo­ments dif­fi­ciles, mais qui n’en a pas ? Il faut ap­prendre à vivre avec. » Dans son au­to­bio­gra­phie in­ti­tu­lée « Le Coeur a ses rai­sons », la du­chesse de Wind­sor écrit : « Il y a une ombre, un re­gret éter­nel : je n’ai ja­mais eu la joie d’être mère. Je crois qu’au­cune femme ne peut dire que sa vie a été par­fai­te­ment com­plète lors­qu’elle n’a pu prendre part au mi­racle de la créa­tion. » Ce manque, le couple Wind­sor le com­pen­se­ra en adop­tant une di­zaine de car­lins. Ces pe­tits chiens sont trai­tés comme des princes : laisses de haute cou­ture, écuelles en ar­gent…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.