Le Siège de La Ro­chelle, d'Hen­ri-Paul Motte

Secrets d'Histoire - - SOMMAIRE - Par Dominique Ro­ger

Sous la iiie Ré­pu­blique, le pays est en pleine éla­bo­ra­tion d’un « ro­man na­tio­nal ». Il se cherche de nou­veaux hé­ros qu’il dé­busque dans la foi­son­nante His­toire de France : Ver­cin­gé­to­rix, Jeanne d’Arc… Et Ri­che­lieu. Plus de deux siècles après ses faits d’armes, le mi­nistre de Louis XIII, dont la pos­ture est su­bli­mée dans cette toile, se re­met au ser­vice du pou­voir. Hen­ri-Paul Motte signe l’oeuvre en 1881.

Le siège de La Ro­chelle (162728) s’ins­crit dans les guerres de Re­li­gion. En ap­pli­ca­tion de l’Édit de Nantes, acte de to­lé­rance pro­mul­gué en 1598 par Hen­ri IV, son fils et suc­ces­seur Louis XIII en­tend que la pra­tique de la re­li­gion ca­tho­lique soit res­pec­tée dans la pro­vince du Béarn. Face à l’op­po­si­tion de son gou­ver­neur, hu­gue­not, il em­ploie la ma­nière forte.

Cou­rant ar­tis­ti­co-po­li­tique

Après l’of­fen­sive mi­li­taire qui a ré­ta­bli le ca­tho­li­cisme à Pau en 1620 et an­nexé le Béarn au royaume de France, les pro­tes­tants se sou­lèvent : ils oc­cupent à pré­sent les places fortes oc­troyées par Hen­ri IV et ap­pellent à la res­cousse Charles Ier d’An­gle­terre. La ri­poste ne tarde pas. En sep­tembre 1627, Ri­che­lieu, Prin­ci­pal mi­nistre de Louis XIII fait as­sié­ger le port de La Ro­chelle, où les com­bats se concentrent. Il a la gé­niale idée, pour blo­quer la flotte an­glaise, d’éri­ger une digue hé­ris­sée de pieux gi­gan­tesques. Ex­sangue, la ville ca­pi­tule fi­na­le­ment en octobre 1628. Ri­che­lieu est un hé­ros… Prince de l’Église et stra­tège de guerre : c’est ain­si que le peintre Hen­ri-Paul Motte, s’ins­cri­vant dans le cou­rant ar­tis­ti­co-po­li­tique qui ma­gni­fie les gloires na­tio­nales, l’a su­bli­mé pour l’éter­ni­té. Son oeuvre ap­par­tient dé­sor­mais au mu­sée des Beaux-Arts de La Ro­chelle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.