Tous maudits en An­gle­terre aus­si ?

Secrets d'Histoire - - AU COEUR DE L’HISTOIRE - Par Co­line Bou­vart

De la mort de Guillaume le Conqué­rant à l’avè­ne­ment des Ha­novre, six siècles plus tard, la suc­ces­sion des sou­ve­rains d’An­gle­terre, loin d’être un long fleuve tran­quille, a été émaillée de drames, de luttes fra­tri­cides, de par­ri­cides, de pro­cès, d’exé­cu­tions… Dans Les Rois maudits d’An­gle­terre (édi­tions Per­rin), Alain Bour­na­zel op­pose la sta­bi­li­té de la royau­té fran­çaise, très tôt ré­gie par des lois suc­ces­so­rales claires, aux af­fron­te­ments dy­nas­tiques de l’autre cô­té de la Manche. Nos « Rois maudits » n’ont rien à en­vier à ceux d’An­gle­terre !

13 juillet 1191 – Pto­le­maïs re­mise à Phi­lippe-Au­guste et Ri­chard Coeur de Lion, de Mer­ryJo­seph Blon­del (1840) ; mu­sées des Châ­teaux de Ver­sailles. En 1188, Ri­chard se ré­volte contre son père Hen­ri de Plan­ta­ge­nêt et s’al­lie avec son en­ne­mi prin­ci­pal, Phi­lippe Au­guste de France. En juillet 1190, tous deux ayant fait voeu de se croi­ser, ils partent en­semble pour la Troi­sième Croi­sade.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.