La Guerre des Deux-Roses

Secrets d'Histoire - - AU COEUR DE L’HISTOIRE -

Entre 1455 et 1485, ce conflit op­pose les fa­milles de Lan­castre (dont l’em­blème est la rose rouge) et d’York (rose blanche) dans la conquête du trône d’An­gle­terre. Elle a pour ori­gine la fo­lie d’Hen­ri VI : pen­dant ses crises, son cou­sin Ri­chard d’York exerce la ré­gence et fi­nit par dé­si­rer le pou­voir to­tal. Dé­fait à plu­sieurs re­prises, Hen­ri VI re­con­naît Ri­chard pour hé­ri­tier. Mais son épouse Mar­gue­rite lance une contre-of­fen­sive et Ri­chard d’York meurt dans la ba­taille Wa­ke­field. Les deux camps conti­nuent de s’af­fron­ter, rem­por­tant cha­cun des vic­toires. Fi­na­le­ment, les York triomphent et Édouard IV est cou­ron­né. Hen­ri VI est in­car­cé­ré à la tour de Londres, où il est as­sas­si­né en mai 1471. À la mort d’Édouard IV, en 1483, son fils est trop jeune. Son oncle Ri­chard de­vient ré­gent et fait em­pri­son­ner puis « dis­pa­raître » le pe­tit roi… Ri­chard III est cou­ron­né mais un cou­sin, Hen­ri Tu­dor, af­fi­lié aux Lan­castre comme aux York, lui ra­vit le Trône après à la ba­taille de Bos­worth, en août 1485.

Le 6 juillet 1483 – L’As­sas­si­nat des en­fants d’Édouard IV (1835), de Fer­di­nand Theo­dor Hil­de­brandt.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.