Le Pro­cope, pre­mier ca­fé à la mode

Secrets d'Histoire - - EN COULISSES -

Jus­qu’au xviie siècle, le ca­fé de­meure un en­droit mar­gi­nal, peu ou pas fré­quen­té par la bonne so­cié­té. Tout change avec l’Ita­lien Fran­ces­co Pro­co­pio dei Col­tel­li, ar­ri­vé à Pa­ris en 1670. En 1700, après avoir fait ses gammes chez un autre ca­fe­tier, il ouvre, rue Neuve des Fos­sésSaint-Ger­main, un éta­blis­se­ment qu’il fait dé­co­rer luxueu­se­ment et qu’il bap­tise Le Pro­cope. Bien­tôt, ce­la de­vient le ca­fé lit­té­raire le plus cou­ru de Pa­ris. Vol­taire, Rous­seau, Mon­tes­quieu s’y pressent. Di­de­rot y ré­dige une par­tie de l’En­cy­clo­pé­die, tan­dis que Benjamin Frank­lin y jette sur pa­pier les pre­miers ar­ticles de la Consti­tu­tion des États-Unis. Plus tard, le Pro­cope ac­cueille la fine fleur ré­vo­lu­tion­naire : Dan­ton, Ma­rat, Ro­bes­pierre, Des­mou­lins. Puis ce se­ra au tour des ro­man­tiques : Al­fred de Mus­set, George Sand, Théo­phile Gau­tier, Ma­rie Dor­val écrivent sa lé­gende… Le Pro­cope, plus an­cien ca­fé pa­ri­sien en ac­ti­vi­té, est clas­sé mo­nu­ment his­to­rique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.