CONCLU­SION

Skieur Magazine - - DOSSIER -

En ré­su­mé, il semble im­por­tant de ne pas se fixer d’ob­jec­tifs ou plu­tôt, le moins pos­sible. Eh oui, on va à l’autre bout de la pla­nète, on casse la ti­re­lire, alors au­tant ren­trer le sou­rire aux lèvres avec le maxi­mum de sou­ve­nirs plu­tôt que déçu avec la liste de tout ce que vous n’avez pas pu faire, ou qui vous a déçu dans ce (tout de même) beau pays. Un trip ski, ça se passe ra­re­ment comme on le veut et le nôtre en a été la preuve. Nous avons peu skié et sou­vent dans des condi­tions plus proches de celles connues en oc­tobre en Bre­tagne que celles des vi­déos Win­dells. Alors heu­reu­se­ment que notre ligne di­rec­trice était « voya­ger et pro­fi­ter » plu­tôt que « skier tous les jours un park im­mense sha­pé au la­ser » ! En plus, ne pas être trop exi­geant évite de faire pas­ser nos ho­mo­logues fran­çais pour des râ­leurs (ce dont tout le monde est per­sua­dé à l’étran­ger) et ça per­met sur­tout de pro­fi­ter de mo­ments im­pré­vus comme al­ler à l’Océan pour une nuit et un pe­tit déj sous la pluie ou une soi­rée dans un strip-club ve­gan dans un quar­tier in­dus­triel de Port­land... Enfin, c’est un pays à conseiller pour des no­vices du trip car il y est fa­cile de voya­ger. C’est très propre et vous pou­vez trou­ver presque n’im­porte quoi n’im­porte où à n’im­porte quelle heure. Les Amé­ri­cains sont très sym­pas et ser­viables au pre­mier abord et la côte ouest est par­fai­te­ment adap­tée aux tou­ristes. Dans la plu­part des cas, être Fran­çais per­met de re­ce­voir un très bon ac­cueil avec ce­pen­dant une sin­cé­ri­té peu vé­ri­dique dont seuls les Amé­ri­cains ont le se­cret… Les snow­parks et leur en­tre­tien sont ef­fec­ti­ve­ment ir­ré­pro­chables mais comme par­tout ce­la va­rie avec la météo. Les jours où vous ne pou­vez pas skier, n’hé­si­tez pas à bou­ger et ad­mi­rer les pay­sages qui sont à cou­per le souffle. Pour notre part, nous sommes res­tés sur notre faim. Nous ne pen­sions pas que le rêve amé­ri­cain, comme son nom l’in­dique, n’est en fait qu’un rêve ! Pour mettre un peu d’eau dans notre vin, nous pen­sons que ce­la est sur­tout dû à cette météo ca­pri­cieuse ajou­tée à pas mal de poisse mais aus­si à la vi­sion idyl­lique du pays que nous ont of­fert les sé­ries B et les vi­déos de ski qui lais­saient es­pé­rer mieux. Comme le bud­get reste im­por­tant pour ce voyage (mi­ni­mum 1 500 eu­ros pour un trip de pince, 2 000 eu­ros pour un trip cor­rect…), cer­taines des­ti­na­tions eu­ro­péennes peuvent ren­trer en concur­rence avec les USA à cette pé­riode de l’an­née, sur­tout si la sé­che­resse en Ca­li­for­nie per­siste.

SKIEUR MA­GA­ZINE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.