APTITUDES PISTE

Skieur Magazine - - Test 2018 -

APTITUDES

HORS-PISTE

NI­VEAU RE­QUIS POUR LA GAMME

La ca­té­go­rie Piste po­ly­va­lent est une gamme clé dans le sens où elle couvre la to­ta­li­té du ter­ri­toire d’ex­pres­sion de la ma­jeure par­tie des skieurs, mais aus­si parce qu'elle s’adresse à un ni­veau de pra­tique large qui cor­res­pond à la ma­jo­ri­té des skieurs. Pour toutes ces rai­sons, le ca­hier des charges de cette ca­té­go­rie s'avère com­plexe car il tend à ré­con­ci­lier des aptitudes comme la po­ly­va­lence, le confort, la sé­cu­ri­té et la per­for­mance, ce qui n’est somme toute et mal­gré les ef­forts et les pro­grès des fa­bri­cants, pas si évident à concré­ti­ser... Aus­si faut-il dans cette ca­té­go­rie, iden­ti­fier avec pré­ci­sion ce que l’on cherche et ce que l’on est, que ce soit en termes de pra­tique comme de ni­veau, en se po­sant des ques­tions per­son­nelles du type : - Est-ce que je pré­fère at­ta­quer ou me ba­la­der ? - Est-ce que je pré­fère skier en grandes courbes ou en go­dille, ou les deux ?

- Le plus im­por­tant pour moi est-il de pro­gres­ser ou de me sé­cu­ri­ser ?

Bref, au­tant de ques­tions qui vous ai­de­ront à mieux cer­ner vos at­tentes et vos be­soins et de fait, à mieux choisir le ski qui vous convient le mieux dans cette offre éclec­tique. C’est la qua­li­té de conduite du ski sur la carre en grandes courbes, c’est-à-dire sa ca­pa­ci­té à te­nir une conduite cou­pée quelles que soient la pente et la du­re­té de la neige, mais aus­si son ap­ti­tude à gé­né­rer de la vi­tesse et des sen­sa­tions en courbe. Cette qua­li­té dé­pend de trois fac­teurs :

ap­ti­tude du ski à prendre de la vi­tesse sur la carre pen­dant la conduite cou­pée. On parle aus­si de glisse sur carre.

ca­pa­ci­té du ski à ne pas décrocher de la conduite cou­pée quelles que soient la du­re­té de la neige et la pente.

ca­pa­ci­té du ski à ab­sor­ber le ter­rain et les vi­bra­tions et à conser­ver sa tra­jec­toire sans gê­ner le pi­lote.

Mêmes exi­gences qu’en grandes courbes, mais sur de plus pe­tits rayons. Du coup, la sta­bi­li­té est moins pré­do­mi­nante. En re­vanche, le re­bond, la vi­va­ci­té d’une carre à l’autre et la ré­ac­ti­vi­té de­viennent plus im­por­tants qu’en grandes courbes.

C’est l’im­pres­sion gé­né­rale don­née par le ski en termes de confort de pi­lo­tage, de fa­ci­li­té de prise en main, et de contact ski-neige. Cinq cri­tères :

ca­pa­ci­té du ski à par­don­ner les er­reurs de tra­jec­toire ou d’équi­li­bra­tion et ap­ti­tude du ski à ne pas pous­ser le ri­deur à la faute.

ca­pa­ci­té du ski à te­nir sa tra­jec­toire et aus­si à ab­sor­ber les dé­fauts du re­lief sans gê­ner le pi­lote. - Dé­clen­che­ment : ap­ti­tude du ski à ren­trer en courbe cou­pée. On parle aus­si d’ef­fet spatule.

fa­ci­li­té du ski à bou­cler la courbe en cou­pé, mais aus­si à sor­tir du cou­pé pour par­tir en dé­rive, en glis­sé comme en dé­ra­pé.

qua­li­té, fi­nesse et flui­di­té du contact ski-neige.

Idem qu’en grandes courbes mais les cri­tères de ma­nia­bi­li­té et de dé­clen­che­ment l’em­portent sur la sta­bi­li­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.