Ney­mar au PSG

La star bré­si­lienne quitte le FC Bar­ce­lone et signe au PSG pour 222 mil­lions d'eu­ros. Un trans­fert fou, qui risque de chan­ger pas mal de choses dans le monde du football.

So Foot Club - - SOMMAIRE - PAR KE­VIN CHARNAY ET FLO­RIAN CADU. PHO­TOS: PANORAMIC

222 mil­lions d’eu­ros. Ney­mar. La somme comme le nom font tour­ner les têtes, mais la France va de­voir s’y faire. Car le rêve est dé­sor­mais de­ve­nu réa­li­té: le Bré­si­lien a si­gné au Pa­ris Saint-Ger­main, ex­plo­sant du même coup le re­cord de trans­fert dé­te­nu par Paul Pog­ba, et la Ligue 1 ac­cueille l’un des meilleurs joueurs de la pla­nète. Une re­crue cen­sée per­mettre au PSG de se his­ser sur le toit de l’Eu­rope et illu­mi­ner le cham­pion­nat hexa­go­nal, mais qui bou­le­verse aus­si dé­fi­ni­ti­ve­ment l’uni­vers du football sur le plan éco­no­mique.

Au fond, l'été ne pou­vait pas se ter­mi­ner au­tre­ment. Les ru­meurs étaient trop nom­breuses, les in­for­ma­tions fui­taient de­puis trop long­temps – cer­tains parlent d'un ac­cord en­té­ri­né dès l'été 2016 –, les at­tentes sem­blaient trop fortes pour que Ney­mar n'en­dosse pas le maillot du Pa­ris Saint-Ger­main lors de ce mois d'août. La ca­pi­tale fran­çaise l'at­ten­dait de­puis des se­maines, les sup­por­ters n'en pou­vaient plus d'ac­tua­li­ser leurs flux d'in­for­ma­tions vingt-six fois par jour, et les réunions entre le club et la com­mune avaient dé­jà choi­si le lieu où il se­rait pré­sen­té. Après d'in­tenses dis­cus­sions, de coups de té­lé­phone et de né­go­cia­tions fi­nan­cières, le Bré­si­lien a donc ac­cep­té d'ex­plo­ser sa clause li­bé­ra­toire et ap­po­sé sa si­gna­ture sur le contrat qui lui était ten­du. Un an seule­ment après avoir vu Paul Pog­ba dé­gom­mer le re­cord du trans­fert le plus cher de l'his­toire (le Fran­çais était pas­sé de la Ju­ven­tus à Man­ches­ter Uni­ted pour en­vi­ron 105 mil­lions d'eu­ros), les fans de bal­lon rond ont donc as­sis­té, les yeux éba­his, à la plus grosse tran­sac­tion ja­mais vue dans le football. Ney­mar a quit­té Bar­ce­lone pour 222 mil­lions d'eu­ros, soit le double du prix de Pog­ba. Et rien ne se­ra plus comme avant.

Une autre di­men­sion

Pour le PSG, d'abord. Qu'on se le dise: si Pa­ris s'est of­fert le pa­ri Ney­mar contre un énorme chèque, c'est avant tout parce qu'il es­time que l'at­ta­quant a les épaules pour faire pas­ser un cap à une équipe qui n'a at­teint qu'une seule fois le der­nier car­ré de la Ligue des cham­pions (en 1995), et qui s'est ar­rê­tée en quarts ou en hui­tièmes lors des cinq sai­sons écou­lées. En d'autres termes, l'ex-Ca­ta­lan doit faire du PSG la deuxième en­ti­té fran­çaise à rem­por­ter la coupe aux grandes oreilles, après l'Olym­pique de Mar­seille en 1993. En est-il ca­pable? “Pa­ris veut de­ve­nir un grand club eu­ro­péen. C’est un club qui a un po­ten­tiel éco­no­mique in­croyable. Avec un joueur du ni­veau de Ney­mar, le PSG pour­rait de­ve­nir ce grand club en Eu­rope dans le fu­tur. Avec lui, il pour­rait ga­gner la Ligue des cham­pions”, a ré­pon­du sans hé­si­ter

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.