Top 5 : les sur­prises de 2016/2017

Alors certes, il n’y a pas eu de Lei­ces­ter bis cette sai­son. Pour­tant, on a as­sis­té à quelques ex­ploits re­ten­tis­sants et à quelques sur­prises. Pe­tit flo­ri­lège des matchs sur les­quels il fal­lait mi­ser pour réa­li­ser de jo­lis coups…

So Foot - - REPÈRES - PHO­TO: ICONSPORT – PAR JU­LIEN MAHIEU /

OGC Nice – AS Mo­na­co: 4-0 6e jour­née de Ligue 1 Score exact 4 – 0 : cote @110

Qui au­rait pu ima­gi­ner un tel tour de force de la part des Ni­çois face au lea­der et fu­tur cham­pion mo­né­gasque? Sans doute pas grand-monde. Dans le duel au som­met entre les deux seules équipes en­core in­vain­cues de Ligue 1, les Ai­glons ato­misent les joueurs du Ro­cher, pour­tant sur une sé­rie de sept vic­toires consé­cu­tives: le ca­pi­taine Baysse ouvre le score de la tête, Ba­lo­tel­li conclut deux contreat­taques ma­gis­trales, et Pléa achève l’ASM de la tête quelques ins­tants après avoir lou­pé un pé­no. Nice n’était donc pas un feu de paille.

Ge­noa CFC – Ju­ven­tus Tu­rin : 3-1 14e jour­née de Se­rie A Score exact 3 – 1 : cote @65

La Ju­ven­tus ne s’est pas vrai­ment en­com­brée de sus­pense sur la route d’un sixième titre consé­cu­tif en Se­rie A. Lea­ders dès la cin­quième jour­née, les Bian­co­ne­ri ont sur­vo­lé la com­pé­ti­tion, comme à leur ha­bi­tude, mal­gré les sai­sons fa­bu­leuses réa­li­sées par la Ro­ma et le Na­po­li. Avant ce dé­pla­ce­ment à Gênes pour la 14e jour­née, la Juve ne s’est in­cli­née que deux fois, contre les équipes mi­la­naises. Au­tant dire que les troupes d’Al­le­gri ne s’in­quiètent pas vrai­ment à l’idée de dé­fier le Ge­noa. Gros­sière er­reur: le fils de Die­go Si­meone claque un dou­blé dans le pre­mier quart d’heure, San­dro marque contre-son-camp avant la de­mi-heure, Bo­nuc­ci se blesse, les ca­rottes sont cuites, et le but de Pja­nic n’y chan­ge­ra rien.

FK Ros­tov – Bayern Mu­nich : 3-2 5e jour­née de ligue des cham­pions Score exact 3 – 2 : cote @100

Mer­cre­di 23 no­vembre. Pour l’heure, le Bayern ne compte qu’une toute pe­tite dé­faite de­puis le dé­but de sai­son, concé­dée à Dort­mund (1-0). Les Al­le­mands sont à la lutte avec l’At­lé­ti­co Ma­drid pour la pre­mière place du groupe D et se dé­placent sur la pe­louse du FK Ros­tov, dé­jà éli­mi­né de la com­pé­ti­tion. Une pro­me­nade de san­té, non? Pas si sûr: mal­gré l’ou­ver­ture du score de Cos­ta, les Russes jouent crâ­ne­ment leur chance, éga­lisent avant la pause, prennent l’avan­tage au re­tour des ves­tiaires, et as­sènent le coup fi­nal à une de­mi-heure de la fin du match. Pre­mière vic­toire de toute l’his­toire de Ros­tov en Ligue des cham­pions, pen­dant que le Bayern laisse échap­per dé­fi­ni­ti­ve­ment la tête de son groupe.

FC Bar­ce­lone – Pa­ris SG : 6-1 8e de fi­nale de la ligue des cham­pions Score exact 6 – 1 : cote @7.75

Com­ment au­rait-on pu ima­gi­ner un tel ca­ta­clysme, après la dé­mons­tra­tion pa­ri­sienne lors du match al­ler (4-0)? Com­ment les joueurs pa­ri­siens ont-ils pu s’ef­fon­drer de fa­çon aus­si spec­ta­cu­laire ? Au­jourd’hui en­core, le dé­noue­ment de ce match est in­ex­pli­cable. Face à une équipe du Bar­ça même pas si gé­niale, mais em­me­née par un Ney­mar en feu, le PSG pense te­nir sa qua­li­fi­ca­tion jusque dans les dix der­nières mi­nutes. Et puis c’est le drame: quatre passes pa­ri­siennes réus­sies entre la 85e et la 95e, et une tem­pête qui s’abat sur les cages de Ke­vin Trapp. Score fi­nal: 6-1. Et la cer­ti­tude, dès le coup de sif­flet fi­nal, qu’on vient d’as­sis­ter à la plus ter­rible dés­illu­sion de l’his­toire du club. Les pro­chains siècles vont être très longs pour les sup­por­ters pa­ri­siens qui vont su­bir les raille­ries de leurs ad­ver­saires…

Chel­sea – Crys­tal Pa­lace : 1-2 30e jour­née de Pre­mier League Score exact 1 – 2 : cote @26

Cette sai­son, rien ne sem­blait pou­voir se mettre sur la route des Blues. Avant la 30e jour­née et la ré­cep­tion de Pa­lace, les hommes d’An­to­nio Conte n’ont plus per­du de­puis trois mois, et comptent 10 points d’avance sur leur pre­mier pour­sui­vant Tot­ten­ham. Et quand Fa­bre­gas ouvre le score au bout de cinq pe­tites mi­nutes, on se dit que rien ne peut ar­ri­ver à Chel­sea, al­lez hop, c’est plié, on va en­core as­sis­ter à une dé­mons­tra­tion de force et de tac­tique. Sauf qu’on est le 1er avril, et que Sam Al­lar­dyce a en­vie de jouer un mau­vais tour au fu­tur cham­pion. 7 mi­nutes après l’ou­ver­ture du score, Crys­tal Pa­lace a dé­jà in­ver­sé la ten­dance, grâce à Za­ha et Ben­teke. Mal­gré dix mi­nutes d’ar­rêt de jeu et une mul­ti­tude d’oc­ca­sions, Chel­sea ne par­vient ja­mais à trou­ver un se­cond souffle, Pa­lace sert les dents et ar­rache un im­pro­bable suc­cès à Stam­ford Bridge.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.