Mou­rad Boud­jel­lal

So Foot - - POURQUOI AIMEZ-VOUS LE FOOTBALL? - – VR

Pa­tron du Ra­cing Club Tou­lon

“C’est un truc d’en­fance, et on ne gué­rit ja­mais de son en­fance. C’était les Verts, les matchs de l’Ajax que j’écou­tais à la ra­dio. Cette équipe était un spout­nik dans le monde du foot. Ça a dû être la même chose quand Jer­ry Lee Le­wis et Chuck Berry sont ar­ri­vés dans la mu­sique, quoi: vingt ans d’avance. Et donc, le foot­ball de­ve­nait non pas un sport ma­nuel mais un sport in­tel­lec­tuel. Bref, c’est la ma­de­leine de Proust, et au­jourd’hui en­core, s’il y a l’Ajax à la té­lé, je re­garde. Parce que ce maillot, qui n’a d’ailleurs presque ja­mais chan­gé, fait par­tie du pa­tri­moine de mon en­fance. En ce mo­ment, je me re­mets à ma­ter le foot pour re­gar­der un mec qui a coû­té 220 mil­lions, et aus­si parce que quand c’est très dés­équi­li­bré, tu sais qu’il va y avoir beau­coup de buts. C’est d’ailleurs ce que je me di­sais avant France-Luxem­bourg! Mais avec cette équipe du PSG, il y a l’idée que c’est une équipe de Cham­pions League contre d’autres qui n’ont pas le ni­veau. Donc on a la cu­rio­si­té de les voir écra­ser l’ad­ver­saire, ou alors de re­gar­der le mé­chant, mais dans tous les cas, c’est une bonne nou­velle parce qu’avant, la L1, c’était quand même une sé­rie B, quoi. Au­las a rai­son de dire qu’on ne peut pas lut­ter contre un État. Mais dans le fond, ça pro­fite à tout le monde du foot, et nous, ça nous em­merde. D’ailleurs au rug­by, on avait bien pro­fi­té de cette pé­riode pauvre avec une L1 mé­diocre et les Bleus qui ne mon­taient pas dans le bus…”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.