As­sane Ka­ra­boua­ly

Ca­pi­taine de Lu­ze­nac et der­nier joueur res­té au club après l’ac­ces­sion re­fu­sée en L2

So Foot - - POURQUOI AIMEZ-VOUS LE FOOTBALL? - –GL

“On pour­rait s’at­tendre à ce que je sois, à l’égard du foot, un amou­reux dé­çu. Mais je ne vais pas m’ar­rê­ter à cet évé­ne­ment. Je suis amou­reux, et le rêve est plus fort. Ja­mais je n’ai été dé­çu du foot­ball. Je n’avais pas en­vie de dé­mé­na­ger, ni de re­com­men­cer ma vie ; le club re­par­tait de plus bas, mais il re­par­tait. Alors je suis res­té. J’ai frô­lé mon rêve avec Lu­ze­nac. Je n’ai peu­têtre pas si­gné pro mais je le vis très bien parce que je vis tou­jours avec le foot­ball. Et le rêve est tou­jours là. Parce que le foot­ball c’est un lan­gage: ce­lui des émo­tions qu’on re­çoit ou qu’on donne. Et ça, ce n’est pas une ques­tion de ni­veau. Quand Amiens est mon­té en ligue 1, la saison der­nière à la der­nière se­conde, j’ai eu des fris­sons. Je m’ima­gi­nais vivre ce mo­ment. J’aime le foot parce que tout le monde a le droit de rê­ver.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.