GON­DRY

So Foot - - INDEX - – RC

v.tr. Ré­pri­man­der (no­tam­ment un en­fant). Se faire gon­dry.

Eter­nal sun­shine of the spot­less mind

“Pe­lé. Le ma­ga­zine Onze, nu­mé­ro 1, avec un pos­ter des Verts. Les lu­mières élec­triques des matchs noc­turnes. Ro­che­teau. Les maillots en velours mou­lants. Jan­vion et sa mous­tache qui ne pousse pas. Omar Sah­noun mort d’une crise car­diaque pen­dant l’en­traî­ne­ment. Jean-Mi­chel Lar­qué et les coups de pied ar­rê­tés avant Pla­ti­ni. Les frères Re­vel­li. Nan­cy. Les en­traî­ne­ments de coups francs de Pla­ti­ni, avec Jean-Mi­chel Mou­tier et le mur en bons­hommes de mousse. Jo­han Cruyff, le coup de reins, le plus beau de tous. Orange, tout le monde at­taque en même temps. Une pho­to avec l’ar­rêt de Gor­don Banks face à Pe­lé. Ya­chine, le plus grand goal de la terre. Di­no Zoff, le re­cord de temps her­mé­tique. Le ca­te­nac­cio: la barbe. Les Ita­liens, la triche. Pla­ti­ni en Ita­lie, on tombe dans la sur­face. Les pe­nal­tys, le but est trop grand. Les buts étran­gers avec Thier­ry Ro­land. Té­lé­foot avec le gé­né­rique boo­me­rang et la mu­sique tu­tu­lu­lu, ta­ta­la­la… Le stade mu­ni­ci­pal Sans Sou­ci à Ver­sailles, avec mon frère et Fran­çois Villain: on es­ca­la­dait le por­tail pour jouer le soir, le gar­dien avait du co­ton dans les oreilles. Le Sub­bu­teo. Bas­tia, Pa­pi, plus rien. Le Parc des Princes, le Stade de France. La coupe d’Eu­rope. On gagne, ils perdent. Ste­fan Ko­vacs, en­traî­neur de la France, nul. Mi­chel Hi­dal­go, notre ma­man. Tré­sor, la tête au Ma­ra­canã, hé­roïque 2-2. Le Ma­ra­canã, on tourne à la mi-temps. Je passe à autre chose. 1998, in­croyable. Zi­dane, le rêve. 2006, Zi­dane, coup de boule: le foot­ball vient de la rue!”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.