1966: Gen­gis Khan et la ma­riée

So Foot - - DOSSIER -

LIEU: PEEBLES (ÉCOSSE), DU 22 JUIN AU 8 JUILLET. AL­TI­TUDE: 250 MÈTRES. RÉ­SUL­TAT: PRE­MIER TOUR (1 NUL, 2 DÉ­FAITES).

“Le so­leil se couche à 23 heures et se lève à 3 heures. J’ai beau ti­rer les ri­deaux, j’ai mis deux se­maines à m’y faire, moi qui pos­sède ha­bi­tuel­le­ment un som­meil de plomb.” Ro­bert Bud­zyns­ki et les Fran­çais n'ont pas éta­bli leurs quar­tiers au nord du cercle po­laire, sim­ple­ment à Peebles, bour­gade écos­saise de 6000 âmes, à 36 bornes au sud-est d'Édim­bourg. Lo­gés à l'Hy­dro Ho­tel, pri­sé des cu­ristes du troi­sième âge, les Tri­co­lores s'adonnent à une pré­pa­ra­tion phy­sique sé­vère –le gar­dien de but Mar­cel Au­bour se dit “pris à la gorge” par l'in­ten­si­té du dé­but de stage– et un re­loo­kage ex­trême. Les Tri­co­lores font en ef­fet une grève du ra­soir. “Jean Djor­kaeff res­sem­blait à Gen­gis Khan, pour­suit le por­tier. Moi, en toute sim­pli­ci­té, j’avais l’air de Clark Gable.” Entre deux en­traî­ne­ments, la dé­lé­ga­tion au­ra quand même le temps de flâ­ner un peu au­tour de la Tweed, ri­vière riche en truites, à Édim­bourg pour du shop­ping, ou en­core de s'in­crus­ter sur la pho­to d'un ma­riage cé­lé­bré à Peebles, par ce chant: “Ah ah ah dit la ma­riée, ah ah ah dit la ma­riée, c’est moi qu’on baise en pre­mier, c’est moi qu’on baise en pre­mier, c’est moi qu’on baise en pre­mier, dit la ma­riée Oh-é.” Y a pas à dire, c'est autre chose que ce pu­tain de clap­ping.

Hi­dal­go, La­combe, Mi­chel, Jan­vion et Ba­the­nay: une belle bro­chette de profs d'EPS.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.