Rapido.

So Foot - - SOMMAIRE - CH­RIS­TOPHE GLEIZES / PHO­TO: DR

Ra­mi Bedoui parle de vache, de chèvres et de duck face. Le mon­dial tient son ami des bêtes.

Il y a sept Kim dans l'équipe de Co­rée

du Sud. Tu pré­fères le­quel? Le seul Kim que je res­pecte, c'est le pré­sident de la Co­rée du Nord. Si un mot est mal écrit dans le dictionnaire, com­ment peut-on faire pour le sa­voir? On ouvre un autre dictionnaire. Il faut tou­jours en avoir deux à la mai­son.

Pour­quoi cet im­bé­cile de Noé n'a-t-il

pas écra­sé les deux mous­tiques? Parce qu'ils ont sans doute un rôle dans la vie. Même si je ne sais pas le­quel… Que fe­rais-tu si tu vi­vais dans la peau d'une femme pen­dant une jour­née? Sû­re­ment cher­cher les pro­blèmes. (Rires) Pour­quoi presse-t-on plus fort les bou­tons de la té­lé­com­mande quand les piles fai­blissent? Pour faire pres­sion sur les piles jus­te­ment. Ça peut mar­cher.

Com­ment les pan­neaux “Dé­fense de mar­cher sur la pe­louse” ar­rivent-ils

au mi­lieu de celle-ci? Ah ouais, c'est dingue, je n'y avais ja­mais pen­sé. Faut croire qu'ils font une ex­cep­tion. Pour­quoi fa­brique-t-on des voi­tures qui vont plus vite que la vi­tesse au­to­ri­sée? Comme on dit en an­glais “We do the rules to break them”. Quand l'homme a dé­cou­vert que la vache don­nait du lait, que cher­chait-il exac­te­ment à faire à ce mo­ment-là?

(Rires) Sans doute il vé­ri­fiait si elle avait mal à un en­droit. C'est un bon ali­bi.

Pour­quoi les man­ne­quins ne sou­rient

ja­mais quand elles dé­filent? Parce qu'elles pensent qu'il faut faire comme les man­ne­quins en plas­tique.

Est-ce que tu peux nous expliquer le

prin­cipe du duck­face? Les femmes font ça pour être plus jo­lies mais mal­heu­reu­se­ment, ça rate sou­vent. En Tu­ni­sie, quand elles font ça, on les com­pare à des chèvres.

Pour­quoi ne font-ils pas de nour­ri­ture

pour chat à sa­veur de sou­ris? Parce que c'est com­pli­qué de chas­ser les sou­ris, ce sont des ani­maux très ha­biles. PRO­POS RE­CUEILLIS PAR

“En Tu­ni­sie, quand les femmes font des duck­faces, on les com­pare à des chèvres”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.