100 bonnes rai­sons d’ap­pe­ler ses pa­rents

… d’ap­pe­ler ses pa­rents

Society (France) - - SOMMAIRE -

Et pas seule­ment pour par­ler hé­ri­tage.

•1• Parce qu’ils ne nous ont tou­jours pas dit pour­quoi ils nous ont ap­pe­lé Ké­vin. •2• Parce que Alz­hei­mer c’est beau­coup de cha­grin, mais c’est aus­si pas mal de blagues au té­lé­phone. •3• Parce qu’on ar­rive au der­nier acte d’an­ti­gone. •4• Pour dé­brie­fer ce match des Cha­mois nior­tais. •5• Parce qu’on au­rait be­soin d’un bon plan uro­logue, là. •6• Pour sa­voir s’ils ont al­lu­mé le chauf­fage, eux. •7• Parce que ça fait bien long­temps qu’on ne les a pas ré­veillés à 4h du mat’, tiens. •8• Parce qu’on a bien re­çu leur carte pos­tale. •9• Parce qu’on a trois heures à perdre. •10• Parce qu’on a vé­ri­fié: non, la clé n’est pas sous le pot de fleurs. •11• Parce qu’on est un hu­mo­riste, co­mé­dien et ani­ma­teur fran­çais né le 11 mars 1975 à Bor­deaux. Oui, c’est bien ça: on est Ar­naud Tsa­mere. •12• Parce qu’on est le 31 jan­vier et qu’il est 23h50. •13• Parce qu’on nous a fait trop de com­pli­ments au­jourd’hui. •14• Parce que ap­pe­lez ça du har­cè­le­ment si vous vou­lez, mais on l’au­ra notre scoo­ter. •15• Parce qu’ils res­sentent comme un grand vide de­puis le dé­part de Ju­lien Le­pers. •16• Pour qu’ils “[VIENNENT] VOOOOIIIR” un truc dans notre chambre. •17• Parce qu’il fal­lait bien que ça ar­rive un jour. •18• Parce qu’on n’y com­prend rien à ces his­toires de Sé­cu­ri­té so­ciale, de mu­tuelle et com­pa­gnie. •19• Parce qu’ils n’y com­prennent rien à ces his­toires d’in­ter­net, de mails et com­pa­gnie. •20• Parce qu’on vient de com­prendre ce que c’est que d’avoir des en­fants et on vou­drait s’ex­cu­ser pour pas mal de trucs. •21• Parce qu’on est Ma­cau­lay Cul­kin et qu’ils s’ap­prêtent à par­tir en va­cances. •22• Pour voir s’ils se sou­viennent de nous. •23• Parce qu’on a 17 ap­pels man­qués d’eux en une heure, on pa­rie que c’est rien d’im­por­tant, mais on sait ja­mais. •24• Parce que au-de­là de 20 ans, “pas de nou­velle,

bonne nou­velle” n’est plus né­ces­sai­re­ment vrai. •25• Parce qu’on trouve que Fran­çois-ma­rie Ba­nier traîne un peu trop sou­vent avec ma­man ces der­niers temps. •26• Parce qu’on a pé­té les plombs. •27• Parce que c’est le bon mo­ment. •28• Parce qu’ils viennent de nous de­man­der en ami sur Fa­ce­book, il faut in­ter­ve­nir sans tar­der. •29• Parce que le mon­sieur des im­pôts en face de nous ne veut rien sa­voir. •30• Parce qu’on vient de se faire lar­guer comme une vieille chaus­sette. •31• Parce qu’on a mal aux dents. •32• Parce qu’il est dé­jà 5h du ma­tin et qu’on se fait chier dans ce lit à bar­reaux. •33• Pour sa­voir quel temps il fait. •34• Pour qu’ils ar­rêtent de s’en­gueu­ler. •35• Parce que ces pu­tains de vo­lets ne vont pas se dé­ca­per tout seuls. •36• Pour sa­voir où ils ont mal. •37• Parce que le ti­cket ga­gnant de l’eu­ro Mil­lions a été va­li­dé dans leur ville! •38• Parce qu’on vou­drait bien sa­voir comment c’est, l’au-de­là. •39• Parce qu’on a 4 ans et qu’on com­mence à se sen­tir bien seul(e) sur cette aire d’au­to­route. •40• Parce que le ros­bif c’est bien deux heures à ther­mo­stat 7, non? •41• Parce qu’on en est à la ques­tion à 300 000 eu­ros, qu’on a uti­li­sé le vote du pu­blic et le 50/50, et qu’on n’a pas d’amis. •42• Parce que cou­cou mé­ga­sur­prise!!!

•43• Parce qu’il est 17h, ils vont bien­tôt al­ler se cou­cher. •44• Parce qu’il est là, le cool, cette se­maine. •45• Parce qu’on trouve pas ces pu­tains d’oeufs! •46• Parce que ça fait dix mi­nutes qu’on toque à leur porte. •47• Parce qu’on mange bien, on dort bien, et les mo­nos sont sym­pas. •48• Parce qu’on a eu la chance d’avoir des pa­rents com­mu­nistes. •49• Parce qu’on s’est trom­pé(e) de nu­mé­ro. •50• Parce qu’on a be­soin d’ar­gent. •51• Parce qu’ils ne sont pas en­core sourds. •52• Parce que c’est un mé­di­ca­ment comme un autre. •53• Parce qu’on est le len­de­main de leur an­ni­ver­saire.

•54• Parce qu’il n’y a qu’eux qui nous prennent en PCV. •55• Pour leur dire que ça y est, nos en­fants aus­si ne nous ap­pellent plus. •56• Parce qu’il va bien fal­loir qu’on parle hé­ri­tage un jour. •57• Parce que c’est nor­mal que le pull en laine ait ré­tré­ci de moi­tié au la­vage? •58• Pour leur dire qu’on pas­se­ra pro­chai­ne­ment pour les ca­len­driers. •59• Parce que eh ouais, même en fou­tant rien on l’a eu, ce bac! •60• Pour sa­voir si on peut dor­mir chez So­phie ce soir, ses pa­rents sont d’ac­cord. •61• Parce que la psy nous l’a vi­ve­ment conseillé. •62• Parce que ça y est, on a re­çu la laine de verre et les pots de pein­ture! •63• Parce qu’on vient de se ma­rier. •64• Parce que si on com­mence à ap­pe­ler les pa­rents des autres, on n’a pas fi­ni. •65• Pour leur dire de des­cendre de cet arbre. •66• Parce qu’on est le 18 juin. •67• Parce qu’ils écrivent leurs tex­tos en ma­jus­cules. •68• Parce qu’ils ont lais­sé leur web­cam al­lu­mée et qu’on veut pas voir ça. •69• Parce qu’on se trouve face un al­li­ga­tor éner­vé. •70• Parce que le truc du “c’est ce­lui qui ne boit pas qui ra­mène tout le monde” n’a clai­re­ment pas fonc­tion­né. •71• Parce que pa­pa nous a lais­sé les bras en croix sur ce bout de bois. •72• Parce qu’on veut per­cer dans le ci­né­ma fran­çais. •73• Pour leur dire une der­nière fois que non, ce n’est pas Mar­cel Amont qui a quit­té le Par­ti so­cia­liste. •74• Parce que c’est notre an­ni­ver­saire. •75• Parce que tiens, c’est mar­rant, mais on est le 6 et leur vi­re­ment men­suel n’est pas en­core ar­ri­vé. •76• Parce qu’on doit al­ler à l’aé­ro­port. •77• Parce que c’est l’épi­sode “Thanks­gi­ving” de la sé­rie. •78• Parce que c’est jour de vote et qu’ils trouvent Laurent Wau­quiez sym­pa­thique. •79• Parce que alors, on mange, oui ou non? •80• Parce que si c’est pas eux, c’est nous. •81• Parce qu’ils nous ont bien ap­pe­lé(e) n’im­porte comment, eux. •82• Parce que c’est notre pé­ché mi­gnon. •83• Parce qu’on n’a plus qu’un seul point sur notre per­mis de conduire et qu’on vient de se faire fla­sher. •84• Pour sa­voir si nos en­fants sont tou­jours en vie. •85• Parce qu’on est en GAV. •86• Parce qu’on avait ou­blié qui était ce fa­meux “Ice 1” dans notre ré­per­toire. •87• Parce qu’il faut ab­so­lu­ment qu’ils signent cette pé­ti­tion contre les sa­lades de fruits sur change.org. •88• Parce qu’on a ou­blié nos clés. •89• Parce qu’on a un doute, le noir, on le met avec le blanc ou avec les cou­leurs? •90• Parce qu’on vit tou­jours chez eux à 34 ans et qu’on doit les pré­ve­nir qu’on ne ren­tre­ra pas dor­mir ce soir. •91• Parce que “Vous êtes là le week-end du 15 pour

gar­der les pe­tits?” •92• Parce qu’on a fi­ni notre liste pour le père Noël. •93• Pour leur dire qu’on les aime. •94• Parce qu’on passe bien­tôt sous un tun­nel. •95• Parce que ce pre­neur d’otages mu­ni d’un gros pis­to­let l’a de­man­dé et il n’a pas l’air de ri­go­ler. •96• Parce qu’on est fan de Té­lé­phone.

•97• Parce qu’ils nous ont dit: “Laisse son­ner trois fois, on sau­ra que c’est toi.” •98• Parce que c’est ori­gi­nal comme dis­cours de re­mer­cie­ment des Cé­sar. •99• Pour en­fin par­ler à quel­qu’un. •100• Parce qu’on est le pe­tit Quen­tin, et qu’on les at­tend à la caisse cen­trale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.