Heu­reu­scope

Mé­ta­phore, uku­lé­lé, an­ti­sé­mi­tisme et garde à vue… Les quinze der­niers jours, l’ac­tu n’a pas man­qué de drames ni de hé­ros mal­heu­reux. Quelques conseils pour que ces der­niers re­trouvent le che­min du bon­heur.

Society (France) - - HEUREUSCOPE - – PAR MAXIME CHAMOUX ET MAT­THIEU PÉCOT / ILLUS­TRA­TION: HEC­TOR DE LA VAL­LÉE

Bélier (21 mars - 20 avril) Pa­ris Jack­son, fille de Mi­chael

Vous vous êtes fil­mée tra­ver­sant la place Hoche de Rennes équi­pée d’un sac à dos et d’un sa­rouel, gra­touillant votre uku­lé­lé l’air béat. Vous, l’hé­ri­tière de la for­tune du roi de la pop ar­bo­rant la pa­no­plie com­plète de la punk à chien… C’était plus qu’il n’en fal­lait pour ré­ga­ler les mau­vaises langues. Con­ten­tez-vous de rap­pe­ler les bases à ces es­prits étri­qués: dans la vie, tout n’est pas tout noir ou tout blanc.

Taureau (21 avril - 21 mai) Arielle Dom­basle, artiste

Il va fal­loir ac­cor­der vos vio­lons avec vous­même! Un jour, vous dites du bien de Danse avec les stars. Puis le len­de­main –soit dès que vous êtes éli­mi­née de la com­pé­ti­tion–, vous vous met­tez à cra­cher sur le pro­gramme au mi­cro de RTL. “Je suis comme le reste des té­lé­spec­ta­teurs: main­te­nant que je suis par­tie, plus per­sonne ne re­garde.” Pas très fair-play tout ça. Met­tez donc à pro­fit ce nou­veau temps libre pour al­ler bos­ser votre pa­so-doble.

Gémeaux (22 mai - 21 juin) Mor­ris­sey, chan­teur

Faire les choses sans tam­bour ni trom­pette, ce n’est pas votre truc. Alors vous avez pris la pa­role et la dé­fense de Ke­vin Spa­cey et Har­vey Wein­stein, qui font tous les deux l’ob­jet d’ac­cu­sa­tions d’agres­sions sexuelles. “Les gens se laissent faire (...) puis ils font marche ar­rière et vont dire: ‘On m’a pié­gé, on m’a pris par sur­prise, on m’a traî­né dans la chambre.’ Mais si ça s’était bien pas­sé et qu’ils avaient pu en ti­rer une car­rière no­table, ils n’en par­le­raient même pas.” Mé­fiez­vous, les mau­vais avo­cats de votre genre fi­nissent sou­vent mal: en gua­ca­mole.

Can­cer (22 juin - 22 juillet) Pierre Mé­nès, blo­gueur

Votre bou­lot consiste à par­ler 4-4-2 et jeu en tri­angle, et à le faire en criant. Mais puisque vous êtes un jour­na­liste po­ly­va­lent, il vous ar­rive aus­si d’être sur le pla­teau de TPMP et de vous ex­pri­mer, à la de­mande de Cy­ril Ha­nou­na, sur Élise Lu­cet et son der­nier Cash In­ves­ti­ga­tion. “Par­fois, j’ai un peu honte de faire le même mé­tier qu’elle parce que je la trouve d’une agres­si­vi­té in­croyable.” In­ter­net a bien ri­go­lé en as­sis­tant à cette scène. Al­lez, Pier­rot, pro­fi­tez du fait d’être sor­ti de l’hô­pi­tal pour ar­rê­ter de vous foutre de la cha­ri­té.

Lion (23 juillet - 22 août) Da­ny Ma­cha­do, can­di­dat té­lé

“Au­cun Alexandre n’est mort au Ba­ta­clan.” C’est l’as­so­cia­tion de vic­times Life for Pa­ris qui l’a dit, ré­agis­sant au rap hom­mage que vous avez ren­du à votre sup­po­sé ami sur le pla­teau de La France a un in­croyable ta­lent. Vous vous êtes ex­cu­sé en ex­pli­quant qu’il s’agis­sait là d’une “mé­ta­phore”. Pi­peau éga­le­ment! Si vous vou­lez vrai­ment vous rat­tra­per, ré­vi­sez vos fi­gures de style ; il s’agit évi­dem­ment d’une al­lé­go­rie.

Vierge (23 août - 22 sep­tembre) Igor Bog­da­nov, ani­ma­teur et vul­ga­ri­sa­teur scien­ti­fique

Vous avez été pla­cé en garde à vue pour avoir for­cé le do­mi­cile de votre ex après l’avoir im­por­tu­née un peu plus tôt dans la rue. Point d’orgue de la soi­rée, vous avez me­na­cé les po­li­ciers ve­nus vous in­ter­pel­ler de mé­dia­ti­ser l’af­faire dans Les Grosses Têtes. Quel ba­zar… Re­pre­nez cal­me­ment de­puis le dé­but: si vous en­trez par ef­frac­tion chez les gens, c’est jus­te­ment à cause de cette grosse tête qui ne passe pas les portes. Vous voyez, quand on s’ex­plique!

Balance (23 sep­tembre - 22 oc­tobre) Ram­zan Ka­dy­rov, pré­sident tchét­chène

Il y a deux choses à sa­voir sur vous. La pre­mière, c’est que vous dé­tes­tez les ho­mo­sexuels. La se­conde, c’est que vous ado­rez Vla­di­mir Pou­tine. La preuve, vous dé­cla­rez à cor et à cri “être prêt à mou­rir pour lui, à obéir à tous ses ordres”, vous dé­fi­nis­sant comme “son fan­tas­sin”. Tout s’ex­plique… Mais faites-vous donc une rai­son, Ram­zan: un de per­du, dix de re­trou­vés.

Scorpion (23 oc­tobre - 22 no­vembre) Ber­nard Kouch­ner, homme po­li­tique

In­vi­té à faire le gui­gnol sur le pla­teau de L’émis­sion po­li­tique de France 2, vous n’avez pas dé­çu. Taxé de condes­cen­dance par Yas­sine Be­lat­tar, vous avez mis un point d’hon­neur à jus­ti­fier son ana­lyse d’un : “Je fais ce que je veux, mon gars.” Sans ou­blier d’op­ter pour un jo­li tu­toie­ment qui viole toute règle de po­li­tesse. Bel ef­fort, mal­heu­reu­se­ment in­com­pris car trop sub­til! Ne ru­mi­nez pas! Faites comme à chaque contra­rié­té: grat­tez un pe­tit mi­nis­tère.

Capricorne (22 dé­cembre - 20 jan­vier) Gé­rard Fi­loche, homme po­li­tique

Flûte! Un doigt qui dé­rape et voi­là que vous re­layez un tweet à ca­rac­tère an­ti­sé­mite qui colle mal avec l’es­prit de l’aile gauche du PS que vous in­car­nez. Voi­là pour­quoi une pro­cé­dure d’ex­clu­sion de votre fa­mille po­li­tique a été en­ta­mée. “J’ai été né­gligent (...) Je n’ai pas été at­ten­tif, je n’au­rais pas dû le faire (...) Je ne suis pas an­ti­sé­mite.” Tout est par­don­né! Croi­sez sim­ple­ment les doigts pour que cette anec­dote reste un dé­tail dans votre his­toire.

Verseau (21 jan­vier - 19 fé­vrier) Ni­co­las Sar­ko­zy, avo­cat d’af­faires

Si le Qatar a ga­gné le droit d’or­ga­ni­ser la Coupe du monde 2022, c’est en par­tie grâce à vous. C’est ce qu’af­firme l’ex-pré­sident de la FI­FA, Sepp Blat­ter. D’après lui, vous au­riez re­çu de grosses sommes d’ar­gent en échange d’un lob­bying ac­tif pour l’émi­rat. Dieu que cette ac­cu­sa­tion est basse! Con­ten­tez-vous de le fé­li­ci­ter pour son ré­gime: c’est fou ce que les ja­loux mai­grissent vite!

Pois­sons (20 fé­vrier - 20 mars) Au­ré­lien Pra­dié, dé­pu­té

Vous êtes un ga­min de 31 ans qui s’est fait son­ner les cloches par le pré­sident de l’as­sem­blée na­tio­nale, Fran­çois de Ru­gy. Ce der­nier vous a ain­si convo­qué pour évo­quer votre in­dis­ci­pline: “Nous avons re­mar­qué que vous étiez un peu tur­bu­lent dans l’hé­mi­cycle. Ce se­rait mieux que vous soyez un peu rai­son­nable. Nous sommes sou­cieux de l’image don­née par l’as­sem­blée.” Faites pro­fil bas, ho­chez la tête, re­met­tez votre blou­son et fo­ca­li­sez-vous sur ces deux heures D’EPS et cette heure de tech­no qui ponc­tuent

votre jour­née.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.