Heu­reu­scope

Yacht, che­val, co­caïne et cos­mé­tiques… Ces quinze der­niers jours, l’ac­tu n’a pas man­qué de drames ni de hé­ros mal­heu­reux. Quelques conseils pour que ces der­niers re­trouvent le che­min du bon­heur.

Society (France) - - HEUREUSCOPE - – MAXIME CHA­MOUX ET MAT­THIEU PÉCOT / ILLUS­TRA­TION: HEC­TOR DE LA VAL­LÉE

Bé­lier (21 mars - 20 avril) Laurent Wau­quiez, pré­sident des Ré­pu­bli­cains

Puisque votre sport fa­vo­ri reste la course à l’écha­lote et que mine de rien, la pro­chaine pré­si­den­tielle, bah c’est dé­jà de­main, vous oc­cu­pez le ter­rain mé­dia­tique. Votre pas­sage sur France 2 dans L’émis­sion po­li­tique n’a pas tar­dé à ac­cou­cher d’un ver­dict: pire au­dience de l’his­toire du pro­gramme. Ne vous re­met­tez pas en ques­tion. Ad­met­tez sim­ple­ment que la concur­rence d’un film de Di­dier Bour­don sur NT1 était un brin étouf­fante.

Tau­reau (21 avril - 21 mai) Ro­bin Re­da, dé­pu­té LR

Lorsque la pré­si­dente de la com­mis­sion des lois vous tape sur les doigts parce que vous avez fait fui­ter les ré­sul­tats de votre rap­port dans la presse, vous raillez son “rap­pel au rè­gle­ment qua­si ma­ter­nel”. Pen­sant que ça passe crème, vous ajou­tez: “Je dis ça parce que vous pour­riez être ma mère”, de­vant une as­sem­blée at­ter­rée. Vous nous re­co­pie­rez 300 fois “Je lève le doigt si je veux par­ler”, Ro­bin, vous dé­con­cen­trez vos pe­tits ca­ma­rades.

Gé­meaux (22 mai - 21 juin) John­ny Depp, ac­teur

Se­lon le Dai­ly Mail, vous dé­pen­se­riez en moyenne deux mil­lions de dol­lars par mois, au­riez ré­cem­ment cé­dé à un pe­tit plai­sir en ache­tant un yacht à 18 mil­lions et, pour ac­com­pa­gner votre bon coup de four­chette, au­riez pris l’ha­bi­tude de consa­crer 30 000 eu­ros men­suels au vin. Fa­ta­le­ment, ce train de vie ra­pide et fu­rieux dé­range vos créan­ciers, qui vous re­prochent d’ac­cu­mu­ler les em­prunts. Faites le pre­mier pas: rem­plis­sez votre cave de Villa­geoise.

Can­cer (22 juin - 22 juillet) Ten­nys Sand­gren, ten­nis­man

Que vous sui­viez des com­plo­tistes et autres su­pré­ma­tistes avé­rés sur les ré­seaux comp­te­rait presque pour du beurre en com­pa­rai­son de ce mi­sé­rable “dé­goû­tant” que vous avez ju­gé op­por­tun d’ap­po­ser sous une pho­to de Se­re­na Williams hur­lant de joie. Ce pré­nom vous va vrai­ment très mal, Ten­nys. Op­tez plu­tôt pour Jo­ka­ry, c’est plus de votre ni­veau.

Lion (23 juillet - 22 août) Mi­la Ku­nis, ac­trice

Le couple que vous for­mez avec Ash­ton Kut­cher a dé­ci­dé de ne pas ha­bi­tuer ses en­fants à vivre dans l’opu­lence. Voi­là pour­quoi vous n’avez pas of­fert le moindre ca­deau de Noël à vos deux pro­gé­ni­tures. Puisque vos ha­ters les plus fé­roces vous soup­çonnent en­core de ra­con­ter des sa­lades et ali­mentent la thèse de la pin­gre­rie, faites-les taire en sor­tant le car­net de chèques. N’hé­si­tez pas à faire ap­pel à l’ex­per­tise de John­ny Depp.

Vierge (23 août - 22 sep­tembre) Fré­dé­ric Beig­be­der, écri­vain

Votre nou­veau livre, Une vie sans fin, n’a clai­re­ment pas été écrit avec le dos d’une cuillère. Après avoir dé­cou­pé Na­gui, vous y sna­ckez tran­quille­ment Thier­ry Ar­dis­son –un “ro­man­cier frus­tré” dont le mé­tier consiste à “lire des textes écrits par d’autres”. Des mots qui s’ex­pli­que­raient d’après l’in­té­res­sé par “la co­caïne” qui vous au­rait “bouf­fé le cer­veau” et vous au­rait conduit à le tra­hir. Faux! Con­seillez-lui de re­voir ses émis­sions: snif­fer, ce n’est pas trom­per.

Ba­lance (23 sep­tembre - 22 oc­tobre) Bri­gitte Bar­dot, star

“Lors d’une consul­ta­tion chez un oph­tal­mo­logue, j’ai ap­pris que je n’avais plus de larmes.” Condam­née au bon­heur par le corps mé­di­cal, vous avez un nou­veau chal­lenge qui consiste à vous em­pa­rer des choses ri­go­lotes que peut of­frir la vie. Là est le sel de votre nou­velle exis­tence. Com­men­cez par al­ler sur You­tube et ta­pez: “il imite très bien le phoque lol”.

Scor­pion (23 oc­tobre - 22 no­vembre) Vincent La­gaf’, ar­tiste po­ly­va­lent

Vous vous trou­vez au­jourd’hui “sur le bord de la route”. Per­sonne ne vous ap­pelle plus. En cause, d’après vous, ce mal­heu­reux coup de fil où vous avez “en­voyé chier un peu vio­lem­ment” les di­ri­geants de TF1 après le four de votre jeu Boom. Il n’est pas trop tard pour tout mettre sur le dos de Bill l’ex­tra­ter­restre. Après tout, c’est tou­jours lui qui fai­sait les mau­vaises blagues!

Sa­git­taire (23 no­vembre - 21 dé­cembre) Woo­dy Al­len, réa­li­sa­teur

De­puis que votre fille adop­tive a re­nou­ve­lé ses ac­cu­sa­tions d’agres­sions sexuelles contre vous, votre ac­ti­vi­té en a pris un coup. Qui pour fi­nan­cer vos films? Peut-être plus Ama­zon, qui en­vi­sage d’ar­rê­ter de pro­duire et dis­tri­buer vos oeuvres. Pas de pa­nique! Il y a un moyen très simple de dif­fu­ser votre tra­vail au pu­blic sans dé­pen­ser le moindre sou: les sto­ries Ins­ta­gram. Et tant pis s’il n’y a pas d’huile dans vos épi­nards!

Ca­pri­corne (22 dé­cembre - 20 jan­vier) Zooey Des­cha­nel, ac­trice

De l’eau a cou­lé sous les ponts de­puis ce jour de 2013 où vous avez loué un che­val pour quelques heures. Mais son pro­prié­taire, à qui vous l’avez ren­du épui­sé et boi­teux, n’a pas ou­blié: il vous at­taque au­jourd’hui en jus­tice pour mal­trai­tance sur ani­mal. Mal­heu­reu­se­ment, votre em­ploi du temps “très char­gé et com­pli­qué” vous em­pê­che­rait, se­lon votre avo­cat, de vous pré­sen­ter de­vant le juge. Faites comme les che­vaux: dor­mez de­bout, ça fait ga­gner un temps fou!

Ver­seau (21 jan­vier - 19 fé­vrier) Dieu­don­né, “hu­mo­riste”

Vous vous êtes pro­duit à la Condi­tion pu­blique, salle de Rou­baix qui a fi­ni par por­ter plainte contre X. Pour­quoi? Parce que vous aviez ini­tia­le­ment ré­ser­vé les lieux –par le biais d’une so­cié­té pré­si­dée par votre com­pagne– pour une pré­sen­ta­tion de cos­mé­tiques. Vous qui êtes for­tiche pour rou­ler les gens dans la fa­rine, ou­vrez donc une bou­lan­ge­rie. Et avec ce­ci? Rien. Plus ja­mais rien.

Pois­sons (20 fé­vrier - 20 mars) Ber­trand Can­tat, chan­teur

Vous avez beau mar­cher sur des oeufs de­puis votre une des In­rocks, ce­la ne suf­fit pas à vous faire ou­blier. Preuve en est cette dé­pro­gram­ma­tion du fes­ti­val Les Es­cales de Saint-na­zaire, ap­prou­vée par le maire de la ville. En ré­ponse, une pé­ti­tion dé­fen­dant “la li­ber­té ar­tis­tique contre l’in­gé­rence du po­li­tique dans la culture” a été lan­cée par vos fans sur le site Change.org. Si­gnez-la: les de­mandes d’au­to­graphe se font rares, dé­sor­mais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.