Nel­ly Ben Hayoun

Stylist - - Cover Story -

de­si­gneuse fran­çaise, sur­nom­mée la Willy Won­ka du de­si­gn et de la science, a col­la­bo­ré avec la Na­sa avant d’être nom­mée De­si­gner d’ex­pé­riences au SETI (Search for Ex­tra-ter­res­trial In­tel­li­gence) Ins­ti­tute. Après la Soyuz chair, qui re­pro­dui­sait un dé­col­lage de fu­sée et l’in­ter­na­tio­nal Space Or­ches­tra, com­po­sé de scien­ti­fiques, d’as­tro­nautes et de mu­si­ciens dont Beck, Da­mon Al­barn et Si­gur Rós, elle tra­vaille sur un nou­veau pro­jet de film The life, the Sea and the Space Vi­king, où elle par­ti­ra avec une équipe de scien­ti­fiques à la re­cherche de bac­té­ries ex­trê­mo­philes. « La dé­cou­verte la plus émou­vante pour moi est celle faite par la mis­sion Ke­pler : de­puis son lan­ce­ment en 2009, ce gi­gan­tesque té­les­cope a dé­cou­vert l’exis­tence de plus de 4 000 exo­pla­nètes po­ten­tiel­le­ment ha­bi­tables. Pa­ral­lè­le­ment, le SETI Ins­ti­tute s’est spé­cia­li­sé de­puis cinq ans dans la re­cherche de bac­té­ries pou­vant me­ner à l’ap­pa­ri­tion de la vie dans ces mondes loin­tains. Mais toutes ces bac­té­ries sont dé­jà tout au­tour de nous, sur Terre, dans les mi­lieux ex­trêmes. Avec The Life, the Sea and the Space Vi­king, on va em­me­ner des cher­cheurs de la Na­sa les cher­cher. On croit sou­vent que ce qui se passe dans l’es­pace reste dans l’es­pace, mais ce n’est pas vrai. Tout ce qu’on a be­soin de sa­voir sur la co­lo­ni­sa­tion de l’es­pace est sur Terre. Et c’est pour­quoi tout le monde doit prendre part à ces ré­flexions. Or au­jourd’hui, il y a un énorme pro­blème : dès qu’il s’agit de dé­fi­nir le fu­tur de l’es­pace, l’image que l’on voit est une es­trade avec six hommes de plus de 70 ans, blancs. Et ça, c’est quelque chose qui m’émeut aus­si, mais pas dans le bon sens du terme. »

AVEC L'IN­TER­NA­TIO­NAL SPACE OPERA ET SI­GUR RÓS

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.