Le Grand Ba­zar

Si vous tuez Nel­lie Ole­son dans vos cau­che­mars de­puis que vous avez ans, les pro­chaines nuits risquent d’être en­core plus agi­tées que pré­vu.

Stylist - - Contents -

Toutes les news in­dis­pen­sables qu’on ne sa­vait pas où mettre

Ami.e.s des grands es­paces et du beurre bat­tu à la main, ré­jouis­sez-vous : la ten­dance est cet au­tomne au « prai­rie chic ». Robes qui tombent jus­qu’aux che­villes, manches longues et bouf­fantes, vo­lants, den­telles et cols mon­tants : tout y est, ex­cep­tion faite

du bon­net de nuit. C’est la de­si­gner amé­ri­caine Bat­she­va Hay (dont le New Yor­ker dres­sait le por­trait mi-sep­tembre) qui a lan­cé en 2016 le co­me­back de ces robes am­biance wes­tern, aper­çues chez Coach, Cal­vin Klein, John Gal­lia­no ou en­core Stel­la Mccart­ney, en s’ins­pi­rant des vê­te­ments por­tés par les femmes pion­nières amé­ri­caines, les juives has­si­diques et les amish. De­puis adop­tée par Amand­la Sten­berg, Le­na Dun­ham, Alexa Chung ou en­core Kim Kar­da­shian (qui en août der­nier, cou­rait à tra­vers les prés en robe XXL dans une sé­rie mode du CR Fa­shion Book), la ten­dance sa­loon est tou­te­fois su­jette à dé­bat. Fin sep­tembre, Vogue ex­pli­quait que l’émer­gence de L’U.P.G. (Ur­ban Prai­rie Girl, une ex­pres­sion que l’on doit au

New York Times) pou­vait être une ré­ac­tion au mou­ve­ment #Metoo : « La so­cié­té com­mence à re­mettre en ques­tion ce qui peut être consi­dé­ré comme un com­por­te­ment sexuel ac­cep­table. En ré­ac­tion, les femmes se re­bellent contre des codes ar­chaïques de ce qui est consi­dé­ré at­ti­rant en choi­sis­sant des robes prai­rie et des capes mo­nas­tiques qui sont une nou­velle sorte de doigt d’hon­neur. » Mais pour d’autres, la ré­fé­rence his­to­rique passe mal : pour­quoi vou­drait-on à ce point, dans le contexte ac­tuel, res­sem­bler à des femmes dont la vie était si dif­fi­cile ? Et pour­quoi vou­loir res­sem­bler à Lau­ra In­galls, au­teure (et per­so prin­ci­pal) de La Pe­tite

Mai­son dans la prai­rie, alors que le prix lit­té­raire qui por­tait son nom a été sup­pri­mé en juin der­nier par l’ame­ri­can Li­bra­ry As­so­cia­tion en rai­son du ra­cisme de ses écrits ? Il est peut-être temps d’ou­blier Nel­lie et de vous trou­ver un nou­vel en­ne­mi mor­tel.

BAT­SHE­VA HAY

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.