His­toire

Pour la Coupe du monde 1999, L’IRB avait dé­ci­dé d’ins­tau­rer des bar­rages de qua­li­fi­ca­tion pour les grandes na­tions pour la pre­mière mais aus­si der­nière fois. Et voi­là com­ment les ama­teurs des Pays-bas ont croi­sé la route de l’an­gle­terre. For­cé­ment, ce­la n

Tampon! - - SOMMAIRE - PAR MAT­THIEU ROS­TAC, à CAS­TRI­CUM ( PAYS- BAS) / PHOTO: ACTIONIMAGES

Retour sur la grosse fes­sée don­née par les An­glais aux Néer­lan­dais en 1998.

uand ils s’in­clinent contre les Bleus lors de la pe­tite fi­nale du mon­dial 1995, les An­glais n’ima­ginent pas en­core les consé­quences. En ef­fet, seuls les trois pre­miers de la com­pé­ti­tion (Afrique du Sud, Nou­velle-zélande et France) sont qua­li­fiés d’of­fice pour l’édi­tion de 1999 au pays de Galles. Le XV de la Rose est donc bon pour se ta­per ces éli­mi­na­toires mises en place par L’IRB (la fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale de rug­by). Et voi­là com­ment, le 14 no­vembre 1998, il re­çoit à Hud­ders­field les Pays-bas, contrée où les rug­by­men se font a prio­ri aus­si rares que les som­mets en­nei­gés. Pour l’oc­ca­sion, la fé­dé­ra­tion néer­lan­daise est par­ve­nue à na­tu­ra­li­ser à la hâte Caine Eli­sa­ra –pas­sé par la suite au Stade Fran­çais– et Nick Hol­ten, deux troi­sième ligne néo-zé­lan­dais aux aïeux néer­lan­dais. Même avec eux, ce Da­vid contre Go­liath est ga­ran­ti sans hap­py end avec d’un cô­té, des ma­çons, des flics, des ban­quiers, des in­gé­nieurs ; et de l’autre, le pays qui a in­ven­té ce sport.

Pas la der­nière pour don­ner dans le cy­nisme d’ha­bi­tude, la presse an­glaise s’in­quiète pour l’in­té­gri­té phy­sique des Ba­taves, no­tam­ment en mê­lée. “Ils avaient rai­son, d’ailleurs. C’est comme si on fai­sait jouer le XV de France contre une équipe de série in­fé­rieure du Pays basque”,

Qcon­firme Ro­ger Duhau, l’ar­bitre de la ren­contre. En bon Néo-zé­lan­dais, Caine Eli­sa­ra n’est pas ve­nu pour beur­rer les sand­wichs. “Ce qui n’était pas le cas de tout le monde, ba­lance-t-il. Pour ce genre de match, soit tu te bouges, soit tu le re­gardes de­vant la té­lé.” Le flan­ker Rob van der Ven, alors à Pey­re­ho­rade en Fé­dé­rale 1, tremble en­core à l’évo­ca­tion de cette ren­contre. “C’était mons­trueux. On a été pris par le stade... En­suite, on a eu les hymnes na­tio­naux. C’est le plus grand mo­ment de toute ma vie de rug­by­man.” Sur le coup d’en­voi don­né par l’ou­vreur Bjorn Ver­voort, le ta­lon­neur Richard Co­cke­rill charge mais prend pleine poire la dou­blette ki­wi Eli­sa­ra-hol­ten. “Il s’est pris un bon bou­chon le Co­cke­rill”, se marre Van der Ven. Le pre­mier et der­nier fait d’arme d’un XV Oranje qui en­caisse 110 pions en 80 minutes. Soit un es­sai trans­for­mé toutes les cinq minutes.

L’ar­ro­gance “ty­pi­que­ment an­glaise”

In­ca­pables de ré­sis­ter aux vagues blanches, les Néer­lan­dais abusent du jeu au pied. Alors, quand il ré­cu­père le ca­pi­ta­nat, Eli­sa­ra se fâche. “J’ai dit aux gars: ‘J’en ai marre qu’ils nous rentrent de­dans!’ Voir mes co­équi­piers lâ­cher prise sur le ter­rain, ça a été le plus dur. Ça et puis l’ar­ro­gance des mecs en face. Ty­pi­que­ment an­glais.” Les bour­reaux re­fusent même d’échan­ger leurs maillots avec leurs vic­times. “Les mecs di­saient: ‘Non, pas be­soin...’ On était un peu vexés”, souffle Rob van der Ven. Seul le pi­lier Jason Leo­nard montre un peu d’em­pa­thie. “Je l’ai cho­pé et je lui ai ex­pli­qué. Il est par­ti avec tous nos maillots dans son ves­tiaire et il est re­ve­nu quelques minutes plus tard nous voir avec tous les maillots an­glais, les shorts et les chaus­settes aus­si”, pour­suit l’an­cien de Pey­re­ho­rade. “Même s’il s’agis­sait d’une grosse dé­faite, c’est le plus gros match qu’ait ja­mais dis­pu­té notre sé­lec­tion, clôt Caine Eli­sa­ra avant d’en­four­cher son vé­lo comme un vrai Ba­tave. Et ça le res­te­ra sans doute.” Tant que L’IRB n’or­ga­ni­se­ra plus de bar­rages tout du moins.

“Voir mes co­équi­piers lâ­cher prise sur le ter­rain, ça a été le plus dur” Caine Eli­sa­ra, in­ter­na­tio­nal néer­lan­dais

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.