VIVENT LES BOU­LETS !

Technikart - - L'EDITO - Bonne lec­ture, on se re­trouve dans un mois, Lau­rence Ré­mi­la lau­ren­ce­re­mi­la@technikart.com

De mon temps, les profs nous par­laient du prin­cipe de Pe­ter. S'ils nous sor­taient ré­gu­liè­re­ment cette théo­rie se­lon la­quelle tout em­ployé se­ra pro­mu « jus­qu'à son seuil d'in­com­pé­tence » , c'était en guise d'aver­tis­se­ment. À peine pu­bères, nous in­car­nions dé­jà, à en croire le corps en­sei­gnant, l'élite de la na­tion, celle des­ti­née à faire ses hu­ma­ni­tés dans une uni­ver­si­té de stan­ding avant de re­joindre une en­tre­prise digne de notre édu­ca­tion. Il eut été pré­fé­rable de se dé­cla­rer bol­che­vik qu'in­ca­pable. « Soi­gnez votre en­tou­rage, conseillaient-ils, cha­cun de nous de­ve­nant, au fil du temps, la moyenne des quatre per­sonnes que nous fré­quen­tons le plus. » (Cette phrase m'em­pêche ré­gu­liè­re­ment de dor­mir.) Flash-for­ward 25 ans plus tard : le ren­ver­se­ment des va­leurs est to­tal. Sur nos lieux de tra­vail comme dans nos cercles d'amis, le bou­let est roi. Se faire de nou­velles connais­sances n'a ja­mais été aus­si fa­cile – et nous res­tons pour­tant fi­dèles à ce vieux pote qui nous fout la honte à chaque sor­tie. Quant au monde du tra­vail, de­ve­nu un champ de ruines sans foi ni loi, ren­dons-nous à l'évi­dence : Gas­ton La­gaffe a pris la place de De Mes­mae­ker. Et, mi­racle du XXIème siècle, l'en­tre­prise ne se porte pas plus mal… Car dans un monde pro­fes­sion­nel où nous sur­jouons nos rôles (sans avoir la moindre idée de la ré­com­pense pos­sible) et où notre part « d'hu­ma­ni­té » se li­mite à la pho­to sépia que nous post­ons soi­gneu­se­ment sur Ins­ta­gram, le bou­let, le nui­sible, l'in­ca­pable, le tire-au-flanc, le pi­nailleur im­berbe, le choui­neur à re­tar­de­ment, le glan­du, le qua­dra en pré-re­traite, le sta­giaire-bour­reau... fait fi­gure d'ex­cep­tion hé­roïque. Plu­tôt que de nous en plaindre, ten­dons-lui la main. Car comme le dit Mark Man­son dans notre dos­sier, c'est en ap­pre­nant à tra­vailler avec lui que nous pou­vons es­pé­rer de­ve­nir « la meilleure ver­sion de nous-mêmes ». Sur ce, je re­tourne bou­cler ce nu­mé­ro avec les quatre col­lègues avec les­quels je viens de pas­ser 72 heures non-stop...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.