« CRÉER DES LIENS AFFECTIFS »

Technikart - - MODE -

RE­MAR­QUÉE À LA BIEN­NALE DE VE­NISE EN 2006 POUR SES SCULP­TURES EN PA­PIER, LA CRÉA­TRICE YU JORDY FU, CETTE AN­CIENNE DU CEN­TRAL SAINT MAR­TINS COLLEGE OF ART AND DE­SI­GN À LONDRES PRÉ­SEN­TE­RA SES CRÉA­TIONS AÉ­RIENNES À PA­RIS À LA FIN DU MOIS. IN­TER­VIEW. Que vous ins­pire le fait de mon­trer vos créa­tions à Pa­ris à la fin du mois ? Yu Jordy Fu : Une sorte de consé­cra­tion, car j’ai une af­fec­tion par­ti­cu­lière pour la « Ville de l’amour ». Et comme la de­vise de mon en­tre­prise est « Crea­ting love through de­si­gn » (« Créer de l’amour par le de­si­gn »), j’ai hâte de voir comment mes créa­tions se­ront re­çues ici.

Quel est votre back­ground ?

J’ai été ar­tiste et ar­chi­tecte, et mes col­lec­tions de vê­te­ments trouvent donc sou­vent leur ins­pi­ra­tion dans l’ar­chi­tec­ture. J’uti­lise les mêmes mé­thodes pour créer une robe que j’uti­li­sais pour conce­voir un im­meuble. Je ne vois pas la mode comme un simple tis­su plat, mais comme un es­pace tri­di­men­sion­nel. Quelque chose de mou­vant et de vi­vant.

Comment comp­tez-vous im­po­ser votre marque ?

Le plus im­por­tant est de créer des liens affectifs. La mode, c’est l’émo­tion – pas uni­que­ment les pro­duits. Lorsque les gens tombent amou­reux de notre tra­vail, ils achè­te­ront na­tu­rel­le­ment. Nous ne ven­dons pas que des vê­te­ments, nous ven­dons un mode de vie et une at­ti­tude à l’égard de la vie, axés sur le mou­ve­ment, l’amour et la beau­té. Nous vou­lons créer des liens émo­tion­nels : de la pas­sion, du dé­sir, de l’amour... Quand une femme porte notre col­lec­tion, elle s’al­lume. C’est l’im­pres­sion que je cherche à créer.

Quelle est la chose la plus im­por­tante à sa­voir sur le lan­ce­ment d’une marque de mode à l’échelle in­ter­na­tio­nale ?

Il n’y a plus vrai­ment de fron­tières, tout est pos­sible. Il vous suf­fit de dé­ci­der de ce que vous vou­lez et de ne ja­mais aban­don­ner.

Quelle re­la­tion les jeunes Chi­nois en­tre­tiennent-ils avec la mode au­jourd’hui ?

Pour moi, la mode de­vrait amé­lio­rer la vie des gens, elle de­vrait les ins­pi­rer. Les jeunes Chi­nois sont ex­trê­me­ment cu­rieux de la mode, ils sont très ou­verts et dis­po­sés à tout es­sayer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.