CHIC BAN­LIEUE ?

Technikart - - L'EDITO - Lau­rence Rémila lau­ren­ce­re­mi­la@tech­ni­kart.com

Un soir, en pleine pré­pa­ra­tion de notre dos­sier couve, je me trompe de TER à la gare du Nord. Une fois à bord du di­rect pour Per­san-Beau­mont (37 mi­nutes), je dé­cide de prendre mon mal en pa­tience et de po­tas­ser la presse que je viens de cho­per au Re­lay. As­sis en face de moi, trois grands ados en sweats noirs se vannent entre eux. Je sors les mags, les pose entre nous : Vogue, Es­quire UK, Ano­ther Man, Mr. Por­ter... (J’ai pas l’air con.) Un des trois las­cars me sou­rit, je le lui rends le plus na­tu­rel­le­ment au monde. (Merde, il est po­sé où, mon por­table ?) Je m’af­faire à trou­ver un ar­ticle par­mi les tun­nels de pubs. (Mais pour­quoi

il me fixe comme ça ?) Il s’avance vers moi, in­dique le Vogue ou­vert sur la table. « Je

peux ? » Je fais oui de la tête sans sa­voir ce à quoi je viens d’ac­quies­cer. « Mer­ci

mon­sieur. » Il montre la page ou­verte sur un vi­suel Guc­ci à son voi­sin : « J’t’avais dit, ils ont dé­jà chan­gé leur cam­pagne. » Son pote,

un peu per­du : « Ah ? ». Lui : « Y a plus les

des­sins sty­lés... » Alors que le train tra­verse le 93, les deux in­soup­çon­nés fa­shio­nis­tas dis­cutent des mérites re­la­tifs des der­nières cam­pagnes de la marque du groupe Ke­ring... Bien­ve­nue en Ban­lieue chic.

Ces der­niers temps, ils sont nom­breux à vou­loir dé­mê­ler les re­la­tions alam­bi­quées entre les marques de luxe et la jeu­nesse de ban­lieue. Les com­men­ta­teurs mode les plus po­li­ti­sés évo­que­ront « ap­pro­pria­tion cultu­relle » ou « pillage ». Les plus neu­neus, un grand mel­ting-pot mê­lant les consom­ma­trices de l’ave­nue Mon­taigne aux caille­ras en sur­vet’ Phi­lipp Plein. Quant aux plus cy­niques, ils citent les hausses – ver­ti­gi­neuses – du chiffre d’af­faires de toute grande mai­son mi­sant sur le street­wear. Pour notre part, les jour­na­listes les plus té­mé­raires de la ré­dac­tiuon sont par­tis en­quê­ter du cô­té des show-rooms et des pop-ups du Ma­rais (avec quelques in­cur­sions dans le 93 le plus fa­shion) pour en re­ve­nir avec l’in­time convic­tion que la réa­li­té est un chouïa moins ma­ni­chéenne. Car si les géants du luxe s’ins­pirent comme ja­mais des marques, des mé­thodes de dis­tri­bu­tion (le « drop », de­ve­nu in­con­tour­nable) et des ac­teurs ve­nus des cultures ur­baines (LVMH al­lant jus­qu’à em­bau­cher Vir­gil Abloh d’Off-white pour qu’il file un shoot de co­ol à Louis Vuit­ton, sa griffe la plus ren­table), ceux-ci ne sont pas en reste. Pour preuve, les marques les plus buz­zées du mo­ment : M+RC Noir, Ap­ple­core, Mai­son Châ­teau Rouge...

Ou comme nous le ra­conte un pro de la

sape croi­sé en cours d’en­quête : « La mode a beau piller la ban­lieue, celle-ci s’en fout : le chic se­ra tou­jours de son cô­té

Bonne lec­ture, on se re­trouve dans un mois,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.