La vie or­di­naire de Syl­vain, un do­cu­men­taire à dé­cou­vrir

L’as­so­cia­tion Confiance Pierre-bou­len­ger, qui s’oc­cupe de per­sonnes han­di­ca­pées men­tales vient de sor­tir un do­cu­men­taire in­ti­tu­lé Une vie or­di­naire mon­trant le par­cours de Syl­vain qui par­vient à s’in­sé­rer dans la so­cié­té grâce à son tra­vail.

Toutes les Nouvelles (Rambouillet / Chevreuse) - - Rambouillet -

Han­di­cap. L’as­so­cia­tion Confiance Pierre Bou­len­ger gère neuf établissements et ser­vices en di­rec­tion de per­sonnes en si­tua­tion de han­di­cap men­tal sur le Sud Yve­lines.

Au to­tal, elle offre 450 places tant pour en­fants que pour adultes. Par­mi les pres­ta­tions pro­po­sées, l’in­ser­tion par le tra­vail en ESAT( Eta­blis­se­ment et ser­vices d’aide par le tra­vail) as­su­rée dans deux struc­tures qui ac­cueillent 165 tra­vailleurs. Celle de Ram­bouillet qui dis­pose d’un res­tau­rant d’ap­pli­ca­tion sur la zone d’ac­ti­vi­té du Bel-air, d’un ate­lier re­pas­se­rie, de com­pé­tences en es­paces verts, re­pro­gra­phie, condi­tion­ne­ment.. et celle au Per­ray-en-yve­lines qui pro­pose des ate­liers si­mi­laires avec, en plus, du ma­raî­chage, de l’en­tre­tien de lo­caux …

Va­lo­ri­ser les com­pé­tences pro­fes­sion­nelles

Pour va­lo­ri­ser ces tra­vailleurs et mettre en avant leurs com­pé­tences, l’as­so­cia­tion vient de réa­li­ser un do­cu­men­taire de six mi­nutes, vi­sible sur son site Internet, re­tra­çant le quo­ti­dien de Syl­vain, 30 ans. Il vit dans l’un foyer d’hé­ber­ge­ment de l’as­so­cia­tion aux Es­sarts-le-roi et tra­vaille de­puis mai­te­nant six ans à l’ate­lier ma­raî­chage au Per­ray.

Ce pe­tit film a été réa­li­sé par Ben­ja­min Pal­lier, réa­li­sa­teur bien connu à Ram­bouillet. Pen­dant cinq mois, il a fil­mé l’ate­lier ma­raî­chage, en­ca­dré par Guillaume An­seaume, et les six per­sonnes qu’il ac­cueille. « Les prises de vue se sont faites dans la joie et la bonne hu­meur. Cette ex­pé­rience a été très en­ri­chis­sante car j’ai pu suivre ce groupe sur le long terme. C’était in­té­res­sant de les voir évo­luer dans leur mi­lieu pro­fes­sion­nel » , confie Ben­ja­min Pal­lier. Et Guillaume An­seaume d’ajou­ter: «Son pro­fes­sion­na­lisme et sa dis­cré­tion tout au long du tour­nage ont été tels qu’il sem­blait faire par­tie de l’équipe. Il a ain­si ac­quis la confiance de Flo­rence, qui est très ti­mide. Pour­tant, elle a ac­cep­té d’être la voix off du do­cu­men­taire en pré­sen­tant son col­lègue dans le dé­rou­le­ment d’une jour­née or­di­naire pour lui. » Mais ce qu’il ap­pré­cie en­core plus, c’est de tra­vailler dans les es­paces verts, s’oc­cu­per de la taille des plantes et tondre le ga­zon. Les mi­nutes s’égrènent et l’éven­tail des com­pé­tences de Syl­vain se dé­voile. Ac­tuel­le­ment en mi­lieu pro­té­gé en­ca­dré par l’as­so­cia­tion, Syl­vain fait part de son rêve : in­té­grer un poste au sein d’une en­tre­prise en mi­lieu or­di­naire.

« Le tra­vail que nous fai­sons avec eux leur per­met d’avan­cer. Au­jourd’hui, Syl­vain se dé­brouille très bien tout seul. Nous avons éga­le­ment des conven­tions avec des en­tre­prises ex­té­rieures, Syl­vain tra­vaille ac­tuel­le­ment pour l’une de ces so­cié­tés et ça se passe très bien. Il s’oc­cupe éga­le­ment de jar­dins chez les particuliers. Au fur et à me­sure, il est mon­té en com­pé­tence » , se ré­jouit Guillaume An­seaume.

La belle histoire de Syl­vain s’ins­crit dans celle de l’as­so­cia­tion Confiance qui s’est construite sur la base d’ini­tia­tives prises par des pa­rents et re­layée par des pro­fes­sion­nels pour faire émer­ger et dé­ve­lop­per des struc­tures d’ac­cueil pour chan­ger le re­gard de la so­cié­té sur les dif­fé­rences ré­sul­tant du han­di­cap. « Un nou­veau re­gard pour ou­vrir le coeur du plus grand nombre à cette dif­fé­rence et re­con­si­dé­rer la place que chaque ci­toyen est en droit d’oc­cu­per au sein de la so­cié­té. Un nou­veau re­gard pour al­ler à la dé­cou­verte de l’autre et ac­qué­rir d’autres ré­flexes pour dia­lo­guer et dé­cou­vrir des sen­si­bi­li­tés qui sont riches d’en­sei­gne­ment car qui est dif­fé­rent de qui ? » , conclut Isa­belle Adam, la di­rec­trice gé­né­rale de l’as­so­cia­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.