Faites du sport sur or­don­nance

Toutes les Nouvelles (Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines) - - La Une - Alexandre Mar­qué

Faire du sport à l’aide d’une pres­crip­tion de son mé­de­cin, ce se­ra bien­tôt pos­sible à Saint­quen­tin-en-yve­lines ! A par­tir de 2018, l’ag­glo­mé­ra­tion se­ra le ter­rain d’ex­pé­ri­men­ta­tion du dis­po­si­tif na­tio­nal Sport sur or­don­nance, dé­jà lan­cé dans 60 autres villes (Biar­ritz, Bla­gnac, Lille, Mar­seille, Tou­louse…). Une pre­mière dans les Yve­lines.

Con­crè­te­ment, les pa­tients souf­frant de ma­la­dies chro­niques (dia­bète, hy­per­ten­sion…) pour­ront ain­si se voir pres­crire une ac­ti­vi­té phy­sique par leur mé­de­cin trai­tant. Le pra­ti­cien pour­ra en­suite les mettre en re­la­tion avec une as­so­cia­tion spor­tive au sein de la­quelle ils se­ront pris en charge par un édu­ca­teur spor­tif spé­cia­li­sé. « C’est un dis­po­si­tif très adap­té à Saint-quentin-en-yve­lines. Nous avons de nom­breux es­paces verts, de dé­tente et des équi­pe­ments spor­tifs qui per­mettent de pra­ti­quer des ac­ti­vi­tés phy­siques », in­dique Jean-pierre Se­vestre, vice-pré­sident de Saint-quentin-en-yve­lines.

Por­tée lo­ca­le­ment par l’ins­ti­tut de pro­mo­tion de la san­té (IPS), cette ex­pé­rience doit per­mettre à Saint-quentin-en-yve­lines « de faire face à de nou­veaux dé­fis de san­té, ex­plique Do­mi­nique Ca­the­lin, conseillère com­mu­nau­taire en charge du dos­sier. Les cas de dia­bète, d’hy­per­ten­sion et d’asthme y sont plus im­por­tants que dans le reste des Yve­lines. »

Stras­bourg a été la ville pion­nière en la ma­tière dès 2012. « L’in­té­rêt est énorme, pré­cise le doc­teur Alexandre Feltz, mé­de­cin gé­né­ra­liste et ini­tia­teur de la dé­marche. Les ma­lades chro­niques vont ren­con­trer des édu­ca­teurs qui vont les re­mettre en mou­ve­ment. Les gens peuvent di­mi­nuer leur trai­te­ment as­sez ra­pi­de­ment. C’est ga­gnant pour la Sé­cu­ri­té so­ciale. »

En France, on compte 11 mil­lions de pa­tients en af­fec­tion longue du­rée et 20 mil­lions de ma­lades chro­niques.

Des­ti­né aux ma­lades chro­niques Des trai­te­ments en di­mi­nu­tion

Les ma­lades chro­niques pour­ront bien­tôt pra­ti­quer une ac­ti­vi­té phy­sique sur or­don­nance, en­ca­drés par des édu­ca­teurs spor­tifs spé­cia­li­sés. (photo d’illus­tra­tion).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.