Ram­bouillet doit mieux faire

Toutes les Nouvelles (Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines) - - Le Dossier De La Semaine -

Pour l’as­so­cia­tion des cy­clistes ram­bo­li­tains, la ci­té pré­si­den­tielle « est en re­tard ». « Il y a peu­têtre des mor­ceaux bien faits mais il n’y a pas une conti­nui­té des pistes pour per­mettre une cir­cu­la­tion est-ouest et vers le centre-ville », com­mentent Claude Lie­vens, de l’as­so­cia­tion ram­bo­li­taine de cy­clistes ur­bains, et Jean Cor­don­nier des cy­clo­tou­ristes de Ram­bouillet (CTR). La ville de Ram­bouillet souffre de ses cou­pures par la RN10 et la voie de che­min de fer. Et les liai­sons entre les deux cô­tés de la ville se font par trois pas­sages qui sont « trois points noirs : ce­lui sous le pont de la N10, rue de Clai­re­fon­taine a le trot­toir obs­trué par les tra­vaux. Le pont Ker­brat manque de vi­si­bi­li­té. Le plus pré­oc­cu­pant est la D906 au pas­sage sous la N10 entre le rond-point Mon­net et la sor­tie de la N10 où la piste est dé­fon­cée. Nous avons re­le­vé six ac­ci­dents de cy­clistes sur la D906 » Mais l’axe le plus re­dou­té par les cy­clistes est la rue de La Lou­vière qui per­met l’ac­cès à la gare : « Elle est ac­ci­den­to­gène ». Pour eux, la so­lu­tion est d’uti­li­ser les voies pa­ral­lèles, rue de la Prai­rie et de la Paix « en les ren­dant à double sens cy­cliste ». Un double sens que re­fuse la mairie pour des ques­tions de sé­cu­ri­té. Ain­si, lors de la mise en place de la zone 30 en centre-ville, le maire a pris un ar­rê­té pour ne pas l’ac­com­pa­gner d’un double sens cy­cliste qu’il juge dan­ge­reux. « C’est sans mo­ti­va­tion », ré­torquent les cy­clistes qui ont dé­po­sé un re­cours contre cette dé­ci­sion. Pour eux, il faut tra­vailler rue par rue sur la ques­tion du double sens. « La faire rue Du­buc ou sur une por­tion de la rue d’an­gi­vil­ler per­met­trait d’évi­ter des dé­tours dan­ge­reux et d’en­cou­ra­ger la pra­tique du vé­lo à Ram­bouillet. Si les cy­clistes des quar­tiers viennent faire leurs courses en centre-ville, c’est des voi­tures en moins qui sta­tionnent et plus d’at­trac­ti­vi­té ! »

De son cô­té, la Ville es­time avoir fait des ef­forts pour les cy­clistes en dé­ve­lop­pant les pistes cy­clables comme les der­nières rues Pom­pi­dou ou Cle­men­ceau. La ci­té pré­si­den­tielle dis­pose de plus d’une ving­taine de ki­lo­mètres de voies cy­clables.

Claude Lie­vens et Jean Cor­don­nier es­timent qu’il y a en­core beau­coup à faire pour les cy­clistes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.