L’au­rore en ci­né-concert au Cy­ra­no

Toutes les Nouvelles (Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines) - - Versailles - Em­ma­nuel Fèvre

C’est un mo­nu­ment du ci­né­ma qui était pro­je­té dans la grande salle du Cy­ra­no, lun­di 6 no­vembre. Tour­né en 1927, L’au­rore (Sun­rise), est un mor­ceau fon­da­teur du mythe hol­ly­woo­dien, tour­né par Frie­drich Wil­hem Mur­nau, et par­mi les pre­miers os­ca­ri­sés pour le rôle de la meilleure ac­trice, at­tri­bué à Ja­net Gay­nor.

Un film, un pia­no et un mu­si­cien

Film muet, L’au­rore fas­cine toutes les gé­né­ra­tions de ci­néastes. « Le plus grand film de l’his­toire du ci­né­ma ? La ques­tion qui agi­ta la cri­tique au su­jet de L’au­rore conti­nue à se po­ser : il n’est pas sûr qu’on ait fait mieux de­puis 1927 que ce film muet d’une beau­té à cou­per le souffle », dit Fré­dé­ric Strauss, jour­na­liste à Té­lé­ra­ma.

Sun­rise, c’est le mor­ceau de choix don­né par le cycle Mu­siques à Ver­sailles, avec l’évi­dence qu’un film muet re­quiert un mu­si­cien pour l’ac­com­pa­gner et qu’un seul, en la per­sonne de Thier­ry Es­caich, était ca­pable d’im­pro­vi­ser pen­dant près de 90 mi­nutes. C’est donc le pré­sident de Mu­siques à Ver­sailles,

Sun­rise

bien connu comme or­ga­niste, ti­tu­laire de l’orgue de Sainte­tienne-du-mont, com­po­si­teur, aca­dé­mi­cien, à qui re­ve­nait de construire ce dia­logue avec le long-mé­trage. « C’est une sorte d’opé­ra, un dia­logue avec Mur­nau. Il faut com­prendre son lan­gage, pour ren­for­cer ce qu’il a vou­lu dire », es­time le mu­si­cien.

Face à cette forme par­faite de ci­né­ma, à l’image fo­ca­li­sée par l’ab­sence de dia­logue, Thier­ry Es­caich s’est fon­du dans le film, fai­sant oublier qu’il y avait un pia­no et un mu­si­cien live dans la salle pour en­trer to­ta­le­ment dans le film.

« Cette soi­rée est vrai­ment une pre­mière, qui per­pé­tue une tra­di­tion d’image et de musique, qui se place au-des­sus des modes, de la tech­nique, pour don­ner une forme qua­si par­faite d’image et de son », ana­lyse Hugues Te­nen­baum, co­fon­da­teur de Mu­siques à Ver­sailles.

Quatre-vingt-dix ans après son tour­nage, L’au­rore a cre­vé l’écran du Cy­ra­no. « C’est un mo­ment unique, sur­tout pour un di­rec­teur de ci­né­ma. Sun­rise est l’un des pre­miers films étu­diés en école de ci­né­ma. J’ai dit oui tout de suite à la pro­po­si­tion d’hugues Te­nen­baum », s’en­thou­siasme Da­vid Bris­son, di­rec­teur de L’UGC Cy­ra­no.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.