PAR­FAIRE SON AC­CLI­MA­TA­TION

Trek - - DOSSIER -

Pour op­ti­mi­ser ses chances de réus­sites, il peut être ju­di­cieux de s’ac­cli­ma­ter sur un pre­mier som­met avant le Kilimandjaro. Ce­la peut être le vol­can ac­tif du Ol Doi­nyo Len­gaï, ou « Mon­tagne des Dieux » pour les Ma­saïs, qui fait par­tie du mas­sif du Ngo­ron­go­ro et qui culmine à 2 960 m. Il se fait à la jour­née en al­ler­re­tour, mais sur un ter­rain raide et re­la­ti­ve­ment ac­ci­den­té. Plus ac­ces­sible, le mont Me­ru sur­plombe la ville d’Aru­sha à 4 565 m, à deux pas du parc na­tio­nal du Kilimandjaro. Son ac­cès, sur une crête longue et ré­gu­lière, est moins dif­fi­cile que le pre­mier, et né­ces­site de pas­ser deux nuits en al­ti­tude. Mais la meilleure ac­cli­ma­ta­tion reste l’as­cen­sion du mont Ke­nya jus­qu’à la pointe Le­na­na, à 4 985 m, en quatre jours. Elle né­ces­site plu­sieurs nuits en al­ti­tude avant de re­des­cendre en plaine et at­ta­quer en­suite l’as­cen­sion du toit de l’Afrique. Le taux de réus­site au Kilimandjaro, dans ce cas­là, avoi­sine les 90 %.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.