JE NE VENDS PAS MON HÔ­TEL PAR­TI­CU­LIER ! »

Vanity Fair (France) - - Vanity Fair Enquête -

Alain Af­fle­lou

l’époque, le fu­tur pré­sident, que le Tout- Pa­ris di­sait en dé­li­ca­tesse avec Cé­ci­lia, trou­va re­fuge chez son ami Do­mi­nique Des­seigne, pro­prié­taire du Fou­quet’s. Cette hos­pi­ta­li­té en­traî­na une nuée de désa­gré­ments pour les ré­si­dents : routes bar­rées, con­voi à gy­ro­phares et pré­sence de gardes du corps. « C’est bien simple, se sou­vient un voi­sin. Même quand Ni­co­las Sar­ko­zy fai­sait son jog­ging, deux véhicules le sui­vaient dans les al­lées. » De­puis, les choses sont ren­trées dans l’ordre. L’an­cien pré­sident vit dé­sor­mais sous le toit de sa nouvelle com­pagne, Car­la Bru­ni, dont les ap­par­te­ments, con­trai­re­ment à la lé­gende, ne se si­tuent pas à l’in­té­rieur de la vil­la, mais dans une voie ad­ja­cente à la rue Pous­sin – et, de fac­to, nul­le­ment pri­va­tive.

Le rè­gle­ment in­té­rieur de la vil­la tient dans un ca­hier bro­ché d’une cin­quan­taine de pages. « Voi­ci le guide de sur­vie qui est re­mis à chaque pro­prié­taire lors de son ar­ri­vée », sou­rit notre hôte. Le style os­cille entre la poé­sie d’un manuel de droit fon­cier et l’em­pa­thie d’un acte d’ex­pro­pria­tion. Pour

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.