AU­TO­POR­TRAIT Da­vid Pu­ja­das par lui-même

Vanity Fair (France) - - Sommaire -

A.

À qui ou à quoi ai­me­riez-vous res­sem­bler ? À Georges Cloo­ney il y a dix ans. Avec le men­tal de Chur­chill.

B. À qui ou à quoi res­sem­blez-vous ? Ni à l’un ni à l’autre.

C. À qui ou à quoi res­sem­ble­rez-vous dans dix ans ? En tout cas, j’es­père que j’au­rai com­men­cé la gui­tare.

D. Où ai­me­riez-vous être main­te­nant ? Dans un avion. Pour une édi­tion spé­ciale.

E. Qu’est- ce qui vous rend beau ? Ai­mer et être ai­mé.

F. Quelle est votre de­vise ? Pro­fi­ter de l’ins­tant pré­sent. Mais j’ai beau­coup de mal à l’ap­pli­quer.

G. En quoi ex­cel­lez-vous ? La pé­da­go­gie.

H. Que dé­tes­tez-vous plus que tout ? L’im­pos­ture.

I. Quel est votre gros mot fa­vo­ri ? « Oh pu­tain ! »

J. Que faites-vous pour vous dé­tendre ? Na­ger au so­leil.

K. Qu’y a-t-il sur votre table de nuit ? Les livres de Houel­le­becq, Cus­set, Ru­fin. Et Le Monde.

L. En qui ou en quoi croyez-vous ? Au par­tage. Don­ner rend heu­reux.

M. Quelle chan­son, film ou livre a chan­gé votre vie ? Don’t Go Brea­king my Heart, mon pre­mier 45 tours de pop en 1976. 9,90 francs au Géant Ca­si­no de Fré­jus.

N. Quel dé­faut pou­vez-vous par­don­ner ? L’em­por­te­ment.

O. Ce­lui que vous ne par­don­nez pas ? La faus­se­té.

P. De quoi êtes-vous gour­mand ? De na­ture, de si­lence, de grands es­paces.

Q. Quel est se­lon vous le pire « tue l’amour » ? Les strings.

R. Quel rêve ou cau­che­mar ré­cur­rent faites-vous ? Le gé­né­rique du 20-Heures com­mence, je ne trouve pas ma che­mise ni mes textes.

S. Quelle est votre pas­sion hon­teuse ? Trop in­time !

T. Quel est votre ob­jet fé­tiche ? Le ra­dia­teur ca­lé contre mon siège lors du dé­bat pré­si­den­tiel de l’entre- deux- tours.

Hol­lan­deune clim’ gla­ciale.et Sar­ko­zyIl ne ré­cla­maientme quitte plus.

U.

En Com­ment ima­gi­nant gé­rez-vousque j’ai un le ren­dez-vous­trac ? en­core plus im­por­tant après.

V. De quel sport êtes-vous fan ? Le foot.

W. Votre meilleure blague ? La blague des deux beaux gros chiens.

X. Votre jour pré­fé­ré ? Le ven­dre­di. La grasse ma­ti­née. Al­ler cher­cher les en­fants à l’école.

Y. Ce­lui que vous dé­tes­tez ? Le jour où l’au­tomne com­mence.

Z. Faites un voeu. Qu’Is­raël et la Pa­les­tine co­existent en paix. Il y au­rait un ef­fet de souffle pour le monde en­tier. �

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.