Les mots & LES CHOSES

De Stuart Ve­vers

Vanity Fair (France) - - Vanity Case - BÉ­NÉ­DICTE BUR­GUET

L’ar­ri­vée de Stuart Ve­vers (ex-Mul­ber­ry et Loewe) à la di­rec­tion ar­tis­tique de Coach, en 2013, a bous­cu­lé le clas­sique all-ame­ri­can style de la marque mondialement connue pour sa ma­ro­qui­ne­rie. « C’est un nou­veau cha­pitre qui s’ouvre pour Coach comme pour moi », s’en­thou­siasme- t-il. Le Bri­tan­nique a cette créa­ti­vi­té dé­bri­dée propre à Londres, sa ville. « J’adore prendre des risques, tout oser », ajoute-t-il entre deux gor­gées d’Earl Grey. Cette sai­son, il a pro­po­sé une col­lec­tion cap­sule à l’ar­tiste , père des Art Toys et

Ga­ry Ba­se­man de la sé­rie ani­mée Tea­cher’s Pet. Ce der­nier n’y a pas cru tout de suite : « J’étais per­sua­dé qu’il s’agis­sait d’une blague. J’ai ré­pon­du juste pour rire. » Après seule­ment quelques échanges (et quelques allers-re­tours Londres-New York-Los An­geles), l’af­faire était pliée : des man­teaux pas­tel en fausse four­rure fa­çon Marsh­mal­low fluff, des T-shirts et sacs dé­co­rés de fi­gu­rines en­fan­tines (si­gna­ture de Ba­se­man), des cla­quettes com­pen­sées... Le fa­shion sta­te­ment de Ve­vers ? « J’aime les vê­te­ments fonc­tion­nels, luxueux et op­ti­mistes. » Dont acte. —

Dis­ney­land.

un avion et pars

loin.

Je ne jure

ja­mais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.