La tueuse de vampIres

Vanity Fair (France) - - Fan Fare - Clé­lia co­hen

Dans les films d’hor­reur, la jo­lie blon­di­nette est en gé­né­ral la pre­mière à se faire tru­ci­der par les créa­tures dé­mo­niaques. Joss Whe­don, le pro­duc­teur de la sé­rie culte de la fin des ni­ne­ties, a re­tour­né le cli­ché fa­çon « la re­vanche d’une blonde » en fai­sant de son hé­roïne une tueuse do­tée d’une force sur­na­tu­relle, aus­si agile que Bruce Lee dans les com­bats. l’arme de pré­di­lec­tion Elle fait pieu de tout bois. Le point faible Les vampires sexy. D’abord An­gel, puis Spike. La ré­plique culte « La chose la plus dif­fi­cile sur cette terre, c’est d’y Le crew mi­na­tor, Max, In­dice de ba­das­se­rie —

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.