He­le­na NO­GUER­RA

Ar­tiste mul­ti­talent, elle pu­blie un ro­man d’amour, joue au théâtre et an­nonce un al­bum pour l’au­tomne. D’une plage en­so­leillée, elle prend même le temps de ré­pondre à nos 26 ques­tions.

Vanity Fair (France) - - Autoportrait de a Á Z -

. À qui ou à quoi ai­me­riez-vous res­sem­bler ? J’es­saie de m’ai­mer comme je suis en ten­tant de m’amé­lio­rer. Une Ma­ry Pop­pins avec qui on peut ri­go­ler mais avec la­quelle il ne faut pas dé­con­ner ! B. À qui ou à quoi res­sem­blez-vous ? À un oxy­more (un so­leil noir, une ab­sence pré­sente, une ni­hi­liste op­ti­miste). c. À qui ou à quoi res­sem­ble­rez-vous dans dix ans ? Une mi­san­thrope hu­ma­niste, et tou­jours fé­mi­niste mi­li­tante. d. Où ai­me­riez-vous être main­te­nant ? Exac­te­ment à l’en­droit où je me trouve, une plage de Gua­de­loupe, mais dans les bras de mon homme. e. Qu’est- ce qui vous rend belle ? L’ou­bli de moi ? L’al­té­ri­té ? Si­non, le ma­quillage, tout sim­ple­ment. f. Quelle est votre de­vise ? « Il n’y a pas d’obs­tacles, le seul obs­tacle est le but, mar­chez sans but » (Fran­cis Pi­ca­bia). g. En quoi ex­cel­lez-vous ? J’or­ga­nise bien les voyages, les week- ends. Je trouve des en­droits mer­veilleux où dor­mir et des res­tau­rants dé­li­cieux où man­ger. h. Que dé­tes­tez-vous plus que tout ? Les épi­nards à la crème. La cer­velle. i. Quel est votre gros mot pré­fé­ré ? Fait chier ! j. Que faites-vous pour vous dé­tendre ? Je res­pire. Je mé­dite. Je bois un verre. k. Qu’y a-t-il sur votre table de nuit ? De l’eau. Un Sim­plet. Un col­lier d’amour. Des livres. Des boules Quies. Une lampe. Un bol ou une tasse. l. En qui ou en quoi croyez-vous ? Au dé­ta­che­ment (pré­cepte boud­dhiste). À l’amour du pro­chain (pré­cepte re­li­gieux uni­ver­sel). m. Quelle est la chan­son, le lm ou le livre qui a chan­gé votre vie ? « An­gé­lique, mar­quise des anges », une sa­ga fé­mi­niste. L’his­toire d’une femme libre, li­ber­taire et so­lide ! n. Quel dé­faut pou­vez-vous par­don­ner ? C’est quoi un dé­faut ? o. Ce­lui que vous ne par­don­nez pas ? Le mé­pris, c’est un dé­faut ? p. De quoi êtes-vous gour­mande ? De tout ! Man­ger, boire, em­bras­ser, rire, lire, écrire, voya­ger, rê­ver... J’adore être en vie. q. Quel est, se­lon vous, le pire tue-l’amour ? Le men­songe. Il tue tout rapport. Quel qu’il soit. r. Quel rêve ou cau­che­mar ré­cur­rent faites-vous ? Je meurs as­phyxiée. s. Quelle est votre pas­sion hon­teuse ? Je n’ai honte de rien de cet ordre-là. J’ai honte quand je fais du mal. t. Quel est votre ob­jet fé­tiche ? Mon agen­da Mul­ber­ry qui a 32 ans. u. Com­ment gé­rez-vous le trac ? Je pense à Steve Potts, un jazz­man qui di­sait à mon pote Fran­çois Ri­poche, autre jazz­man, avant de mon­ter en scène : « It’s too late to be afraid. » v. De quel sport êtes-vous fan ? J’aime tous les sports au ra­len­ti. w. Votre meilleure blague ? Une blague belge. Ou une por­tu­gaise. x. Votre jour pré­fé­ré ? Au­jourd’hui. y. Ce­lui que vous dé­tes­tez ? Ce­lui de ma mort. z. Faites un voeu ? L’éter­ni­té. œ

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.