MARK HA­MILL : JE SUIS MOI MÊME UN FAN

En quelques mi­nutes de ca­bo­ti­nage muet à la fin du Ré­veil de la Force, le per­son­nage du naïf Luke Sky­wal­ker a pris une pro­fon­deur in­édite. Pour com­prendre la mé­ta­mor­phose, TO­MA CLARAC a ren­con­tré l’ac­teur et a dé­cou­vert un ado tou­jours émer­veillé d’être l

Vanity Fair (France) - - Vanity Fair Mark Hamill -

Dans ses Notes sur Berg­son et la phi­lo­so­phie berg­so­nienne, Charles Pé­guy écri­vait : « C’est le propre du gé­nie que de pro­cé­der par les idées les plus simples. » Si l’on prend au mot l’es­sayiste pré­fé­ré d’Alain Fin­kiel­kraut, on peut rai­son­na­ble­ment dou­ter du gé­nie de Mark Ha­mill.

L’in­ter­prète du Je­di Luke Sky­wal­ker, ja­mais en reste pour pro­po­ser sa ver­sion de la suite de la tri­lo­gie ori­gi­nelle de Star Wars (épi­sodes IV, V et VI), a sug­gé­ré un jour à Rian John­son, réa­li­sa­teur des Der­niers Je­di (VIII), d’af­fu­bler son per­son­nage d’un ju­meau ma­léŒque. En li­sant la nou­velle sur le Web, je me suis dit qu’il plai­san­tait, qu’à 65 ans, Ha­mill avait pas­sé l’âge de jouer à La Guerre des étoiles. J’avais tort. L’ac­teur se montre d’un sé­rieux à toute épreuve quand j’aborde le su­jet avec lui à Londres dans un pa­lace au ba­roque ed­war­dien : « J’avais eu vent d’un bout d’his­toire où ils avaient clo­né Luke à par­tir de sa main tran­chée [par son père, le lé­gen­daire Dark Va­dor]. Et je me suis dit : “Quelle bonne idée !” parce que le pu­blic ne sau­rait pas que c’est le mau­vais Luke. » Et de fait, com­ment le de­vi­ner ? « Il com­men­ce­rait à agir en douce, pour­suit Ha­mill, sa­bo­te­rait les plans de la ré­sis­tance et pour­rait même sup­pri­mer un des per­son­nages prin­ci­paux avant que le vrai Luke ne vienne s’en mê­ler, bien sûr. » Bien sûr, l’is­sue est pré­vi­sible : « Mon idée a été re­je­tée. » Et l’ac­teur de pré­ci­ser : « Ils m’ont dit que ça avait été fait dans un ro­man de Ti­mo­thy Zahn du dé­but des an­nées 1990 – je ne me sou­viens plus du titre – et qu’ils ne vou­laient pas re­prendre un truc dé­jà vu avant dans l’uni­vers Star Wars. » D’après Ha­mill, dans la né­bu­leuse Croi­sade noire du Je­di fou, Luke est ma­rié avec une dé­nom­mée Ma­ra Jade et c’est elle qui tue le ju­meau ma­léŒque. « Je ne le sa­vais pas, c’est mon Œls qui a lu le livre. Il connaît tout sur Star Wars. Il en connaît bien plus que moi. » S’il n’a pu as­sou­vir « le rêve de tout ac­teur » en jouant des ju­meaux, Ha­mill n’a pas l’air trau­ma­ti­sé : « De toute fa­çon ce n’était pas pos­sible, le Œlm au­rait été trop cen­tré sur moi et pas as­sez sur les nou­veaux per­son­nages. »

Pour com­prendre un tant soit peu qui est Mark Ha­mill, cette his­toire pas­sa­ble­ment hor­rible de clone n’est pas anec­do­tique. Ima­gine- t- on un ins­tant l’in­tré­pide Har­ri­son Ford plan­cher sur l’ave­nir de Han So­lo entre deux at­ter­ris­sages ra­tés ? Contrai­re­ment à son beau-frère (Han So­lo est l’amou­reux de la prin­cesse Leia, la soeur de Luke), Ha­mill n’a pas proŒté du suc­cès pla­né­taire de la sa­ga pour lan­cer sa car­rière. En de­hors des trois épi­sodes ori­gi­naux (IV, V et VI), sa Œlmo­gra­phie se li­mite à quelques rôles as­sez lo­gi­que­ment ou­bliés – à l’ex­cep­tion d’un Œlm de guerre de Sa­muel Ful­ler (Au- de­là de la gloire, 1980) et d’un autre d’horreur si­gné John Car­pen­ter (Le Vil­lage des dam­nés, 1995). Un de ses prin­ci­paux bou­lots de­puis la sor­tie du Re­tour du Je­di (VI) en 1983 a été de dou­bler le Jo­ker dans la ver­sion ani­mée de Bat­man. Lui­même re­con­naît sans peine sa dé­pen­dance à Sky­wal­ker. « On peut ré­sis­ter à l’évi­dence et être mal­heu­reux ou l’ac­cep­ter et l’as­su­mer pour tout ce que l’aven­ture nous a ap­por­té, conŒe-t-il mo­des­te­ment. Car­rie l’avait réa­li­sé bien avant moi. Il y a dix ans dé­jà, elle di­sait “Leia, c’est moi !”³» Dis­pa­rue au prin­temps 2017, la soeur Œctive de Ha­mill avait été la pre­mière à se réjouir d’une nou­velle tri­lo­gie Star Wars à l’époque où l’hy­po­thèse pre­nait corps : « Quand George [Lu­cas] nous avait réunis, j’étais res­té de marbre, genre

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.