Point par point, leurs mo­dèles de so­cié­té

Var-Matin (Brignoles / Le Luc / Saint-Maximin) - - Le Débat -

Beau­coup de thèmes et au­tant de pro­jets de so­cié­té évo­qués par les dif­fé­rents can­di­dats. Mor­ceaux choi­sis.

Édu­ca­tion

Amé­lio­rer le sys­tème sco­laire c’est d’abord, pour Fran­çois Fillon ,« une école pri­maire qui com­mence à 5 ans, et où 75 % du temps est consa­cré à l’ap­pren­tis­sage des fon­da­men­taux.» C’est aus­si un « en­sei­gne­ment pro­fes­sion­nel sous l’au­to­ri­té des ré­gions et des branches pro­fes­sion­nelles. » Em­ma­nuel Ma­cron lui, veut « por­ter le nombre d’élèves par classe à 12 en zones prio­ri­taires, pour un en­sei­gne­ment le plus in­di­vi­dua­li­sé pos­sible ». Sur l’ap­pren­tis­sage, il veut sim­pli­fier les contrats et que les branches pro­fes­sion­nelles soient mieux as­so­ciées. Jean-Luc Mé­len­chon veut re­cru­ter 60 000 en­sei­gnants sup­plé­men­taires sur un quin­quen­nat, et fa­vo­ri­ser la voie de l’al­ter­nance. Il faut aus­si « que l’école soit gra­tuite ; même la can­tine doit l’être ». Pour Be­noît Ha­mon, « la prio­ri­té ce se­ra de mettre l’ac­cent sur le CP, CE1 et CE2. Avec pas plus de 25 élèves par classe sur le ter­ri­toire. Et la mise en place au col­lège d’un “bas­sin de mixi­té so­ciale” .»

Sé­cu­ri­té

Pour Ma­rine Le Pen ,« notre po­lice a be­soin d’être ré­ar­mée, en ef­fec­tifs et en ma­té­riel, et aus­si psy­cho­lo­gi­que­ment. » Fran­çois Fillon pro­pose que « les maires aient un pou­voir ac­cru en ma­tière de sé­cu­ri­té. Que la chaîne pé­nale soit plus ef­fi­cace, avec le ré­ta­blis­se­ment des peines plan­chers, et 16 000 places de pri­son sup­plé­men­taires ». Be­noît Ha­mon, lui, com­men­ce­rait par « ré­ta­blir la po­lice de proxi­mi­té, avec 5 000 postes de gen­darmes et de po­li­ciers ». Il veut « lut­ter contre toute forme de dis­cri­mi­na­tion lors des contrôles d’iden­ti­té ». Em­ma­nuel Ma­cron « pro­pose de li­bé­rer du temps utile et de créer une po­lice de sé­cu­ri­té quo­ti­dienne, du main­tien de la paix. »

L’im­mi­gra­tion

Pour Em­ma­nuel Ma­cron ,« le vrai pro­blème est l’im­mi­gra­tion illé­gale, avec une vraie po­li­tique de re­con­duite à la fron­tière. Rac­cour­cir aus­si les pro­cé­dures de de­mande d’asile .» Pour Be­noît Ha­mon, «la pro­por­tion d’im­mi­gra­tion chaque an­née est stable. [...] Nous de­vons per­mettre aux de­man­deurs d’asile de pou­voir ac­cé­der au tra­vail, fa­vo­ri­ser l’in­té­gra­tion plu­tôt que le com­merce élec­to­ral .» Ma­rine Le Pen veut sup­pri­mer le droit du sol et ar­rê­ter l’im­mi­gra­tion « lé­gale et illé­gale ». Pour ce­la, il faut « des fron­tières na­tio­nales pour maî­tri­ser le flux ».

La laï­ci­té

Em­ma­nuel Ma­cron est fa­vo­rable à « une laï­ci­té stricte : ce qui pro­tège et per­met de croire et de ne pas croire. Et le res­pect à chaque ins­tant des lois de la Ré­pu­blique. C’est un bou­clier et en au­cun cas une arme qui pointe du doigt ». Pour Ma­rine Le Pen, la mon­tée du fon­da­men­ta­lisme is­la­miste pose pro­blème à la laï­ci­té. Donc, il faut lut­ter contre le com­mu­nau­ta­risme et l’ins­crire dans la Cons­ti­tu­tion. Elle veut « ins­crire la laï­ci­té dans le Code du tra­vail ».

Les ins­ti­tu­tions et la mo­ra­li­sa­tion de la vie po­li­tique

Jean-Luc Mé­len­chon pro­pose la VIe Ré­pu­blique en re­fon­dant la Cons­ti­tu­tion : ré­fé­ren­dum ré­vo­ca­toire, vote obli­ga­toire, le vote à 16 ans et la re­con­nais­sance du vote blanc. Ma­rine Le Pen veut un ré­fé­ren­dum ci­toyen : 500 000 Fran­çais peuvent de­man­der une loi ou, au contraire, la ré­vo­quer. En ma­tière de mo­ra­li­sa­tion de la vie po­li­tique, Be­noît Ha­mon veut la trans­pa­rence sur le fi­nan­ce­ment des cam­pagnes élec­to­rales.

En­vi­ron­ne­ment et nu­cléaire

Be­noît Ha­mon veut in­ves­tir dans la tran­si­tion éner­gé­tique et dans les éner­gies re­nou­ve­lables. Fran­çois Fillon veut res­pec­ter les en­ga­ge­ments pris à la COP 21 et pour ce­la, il faut mo­der­ni­ser l’éner­gie nu­cléaire. Ma­rine Le Pen dé­fend les cir­cuits courts, la consom­ma­tion des pro­duits fran­çais, etc.

Chô­mage

Fran­çois Fillon veut sup­pri­mer les 35 heures et don­ner la li­ber­té dans les en­tre­prises de né­go­cier le temps de tra­vail par des ac­cords ma­jo­ri­taires. Em­ma­nuel Ma­cron ren­voie à un ac­cord ma­jo­ri­taire d’en­tre­prise ou de branche les règles du temps de tra­vail. Il veut bais­ser les co­ti­sa­tions d’en­tre­prise. Ma­rine Le Pen dé­fend le « pa­trio­tisme éco­no­mique », et sou­haite que l’État avan­tage, dans la com­mande pu­blique, les en­tre­prises fran­çaises. Et un « pro­tec­tion­nisme éco­no­mique ».

Pou­voir d’achat

Be­noît Ha­mon s’ap­puie sur le re­ve­nu uni­ver­sel d’exis­tence pour re­lan­cer l’éco­no­mie. Jean-Luc Mé­len­chon veut éta­ler l’im­pôt sur 14 tranches, et pro­met que toute per­sonne qui gagne moins de 4 000 eu­ros paie­ra moins d’im­pôts. Il veut aus­si aug­men­ter les sa­laires et pour ce­la, re­lan­cer l’ac­ti­vi­té.

Re­traite

Be­noît Ha­mon veut, par exemple, que l’on puisse trans­fé­rer des tri­mestres d’un conjoint à l’autre. Jean-Luc Mé­len­chon abaisse l’âge de la re­traite à 60 ans avec 40 an­nées de co­ti­sa­tion. Un avis par­ta­gé par Ma­rine Le Pen. Fran­çois Fillon pro­pose de pour­suivre le rythme d’uag­men­ta­tion de l’âge du dé­part à la re­traite jus­qu’à 65 ans, pour sé­cu­ri­ser le sys­tème et ga­ran­tir les re­traites. Em­ma­nuel Ma­cron en­tend gar­der un sys­tème par ré­par­ti­tion et où un eu­ro co­ti­sé donne lieu aux mêmes droits quel que soit le sec­teur d’ac­ti­vi­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.