Du clas­sique au jazz avec Pierre-Yves Plat

Var-Matin (Brignoles / Le Luc / Saint-Maximin) - - Centre Var - DÉBÉ V. T.

Le ré­pu­té pia­niste fran­çais Pierre-Yves Plat, qui don­ne­ra deux ré­ci­tals au pres­soir de l’an­cien mou­lin à huile, échappe à toute clas­si­fi­ca­tion. For­mé au ré­per­toire clas­sique dès son plus jeune âge, c’est très ra­pi­de­ment que son sens in­né du rythme l’amène vers d’autres styles mu­si­caux, swing, la­ti­no ou tzi­gane entre autres. Bien vite, l’im­pro­vi­sa­tion de­vient sa ligne de conduite et, sous ses doigts vi­re­vol­tant, les thèmes clas­siques les plus connus passent au tem­po sé­millant du jazz. Et ça dé­mé­nage ! Ses échap­pées ryth­miques ne laissent ja­mais le spec­ta­teur in­dif­fé­rent tant son dy­na­misme mu­si­cal est com­mu­ni­ca­tif. Fervent des dé­ra­pages mu­si­caux (tou­jours) contrô­lés, Pier­reYves Plat - PYP pour beau­coup - pro­pose un ré­per­toire qui em­mène de Cho­pin à Ste­vie Won­der et de Bach à Ray Charles. De nom­breux CD et DVD té­moignent de la va­leur de ce mu­si­cien hors pair, in­clas­sable. Bien d’autres sur­prises at­tendent le spec­ta­teur car, en plus d’être re­con­nu par beau­coup comme l’un des meilleurs pia­nistes de sa gé­né­ra­tion, Pierre-Yves Plat est un show­man aver­ti et com­plet. Vir­tuo­si­té au pia­no, im­pro­vi­sa­tions, fan­tai­sies et hu­mour font de la pres­ta­tion de l’ar­tiste un grand mo­ment de dé­tente écha­fau­dé entre clas­sique et jazz pour le plai­sir de tous. 17 rue de Lu­bac, sa­me­di 9 sep­tembre à 20 h 30 et di­manche 10 sep­tembre à 16 h 00. Prix : 20 (adhé­rents 15€), verre de l’ami­tié in­clus. Ré­ser­va­tions 04.94.69.58.07, 06.20.31.83.92, email: mr­ku­cko@ya­hoo.fr

La tra­di­tion­nelle par­tie de pêche au « Pois­son­chat et perches au so­leil » au lac de Sainte-Su­zanne, plus connu sous l’ap­pel­la­tion Lac de Car­cès, a réuni, dans une am­biance agréable et fa­mi­liale, 78 pê­cheurs, qu’ils soient dé­bu­tants et pê­cheurs confir­més. Elle avait pour but de li­bé­rer le lac de deux es­pèces étant consi­dé­rées comme nui­sible. Or­ga­ni­sée par la Fé­dé­ra­tion de pêche et de dé­fense des mi­lieux aquatiques elle a été fruc­tueuse : deux fois moins de pois­sons nui­sibles ont été pê­chés de­puis la pre­mière par­tie de pêche lan­cée il y a sept ans, avec seule­ment 42 kg de pois­sons nui­sibles après trois heures de pêche, le temps ac­cor­dé aux par­ti­ci­pants. Ce qui fai­sait dire au pré­sident Louis Fon­ti­cel­li lors de la re­mise des ré­com­penses : « Nous ob­ser­vons une baisse du chep­tel de pois­sons chat, es­pèce clas­sée sus­cep­tible de créer des dés­équi­libres bio­lo­giques. En ef­fet, le poids to­tal de nui­sibles re­le­vés en 2010 s’éle­vait à 83 kg pour le même nombre de par­ti­ci­pants, soit deux fois plus que cette an­née ! »

Les dames sur le po­dium

Ce sont les femmes qui ont été les plus ha­biles : «Le poids moyen de pois­son-chat cap­tu­ré par les femmes est de 586 grammes, alors que ce­lui des hommes est de 581 grammes ! Les jeunes pê­cheurs ont re­pré­sen­té 40 % des par­ti­ci­pants », s’est plu à sou­li­gner Jacques Lan­di, pré­sident de la Com­mis­sion dé­ve­lop­pe­ment de la fé­dé­ra­tion.

Cette an­née en­core, le poids to­tal de pois­sons « nui­sibles » a di­mi­nué.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.