La France vi­se­ra l’or

Pour son pre­mier gros dé­fi de l’après To­ny Par­ker, les Bleus vont se pré­sen­ter sans com­plexe

Var-Matin (Brignoles / Le Luc / Saint-Maximin) - - Sports - FRAN­ÇOIS PATURLE

Le cé­lèbre nu­mé­ro 9 n’a plus cours en équipe de France… Pour la pre­mière com­pé­ti­tion in­ter­na­tio­nale de l’après To­ny Par­ker, les Bleus, qui dé­butent l’Eu­ro ce soir contre la Fin­lande à Hel­sin­ki (19 heures, en di­rect sur Ca­nal + Sport) ont quelques ré­fé­rences pour se dire que la tran­si­tion n’au­ra rien d’im­pos­sible. Tho­mas Heur­tel, le fu­tur bar­ce­lo­nais, avait presque su faire ou­blier TP lors du bronze au cham­pion­nat du monde de 2014… Adepte des shoots dans les mo­ments chauds, Heur­tel n’a pas froid aux yeux, une ca­rac­té­ris­tique qui colle à des Fran­çais dé­bar­ras­sés de tout com­plexe de­puis long­temps. Nan­do De Co­lo, lea­der en terme de sco­ring de cette équipe de France, tourne à plus de 19 pts de­puis deux sai­sons en Eu­ro­ligue avec le CSKA Mos­cou. Evan Four­nier a lui ra­va­lé sa dé­cep­tion de Rio 2016 (cou­pé au der­nier mo­ment). Le shoo­teur d’Or­lan­do (17,2 points avec le Ma­gic) ar­rive avec un nou­veau sta­tut.

Sans Go­bert

« Même quand on avait To­ny, on n’avait pas que lui. Il est cha­ris­ma­tique, donc, vu de l’ex­té­rieur, il était lo­gique qu’on pense qu’il était le seul. On a la chance d’avoir dans cette équipe plu­sieurs joueurs ca­pables d’en­dos­ser des res­pon­sa­bi­li­tés de lea­der », se fé­li­cite le coach Vincent Col­let. Pour la pre­mière fois de sa car­rière, Ni­co­las Ba­tum a dé­ci­dé de pas­ser un été sans les Bleus, et Ru­dy Go­bert, le pi­vot qui va­lait 100 mil­lions (en dol­lars) a pré­fé­ré res­ter du cô­té d’Utah pour pré­pa­rer la fu­ture sai­son NBA. Dans cet Eu­ro, la France ne pré­sente qu’un pi­vot de « 7 pieds » et plus, Vincent Poi­rier, 23 ans, en­core no­vice à ce ni­veau mais qui sort d’une sai­son ex­plo­sive à Pa­ris. Le po­ten­tiel of­fen­sif de Poi­rier et La­bey­rie, le mé­tier de Lau­vergne et les muscles de Sé­ra­phin se­ront des ar­gu­ments pour te­nir le choc.

(ÈRE Choix cor­né­lien, liste des 12 oblige, Col­let a dû se ré­soudre hier à cou­per au der­nier mo­ment le Ca­gnois de l’Olym­pia­kos Le Pi­rée, Kim Tillie. « Kim a été exem­plaire, comme à chaque fois en équipe de France, mais l’émer­gence et le pro­fil de Louis La­bey­rie nous ont pous­sés à tran­cher en fa­veur de ce der­nier ». Le fu­tur stras­bour­geois se­ra ain­si le seul re­pré­sen­tant de la ProA au sein du Team France. Sur la feuille de match, une constance : Bo­ris Diaw, alias « Ba­bac ». Du haut de ses 235 sé­lec­tions et de ses 35 ans, soit cinq de plus que le deuxième plus âgé de l’équipe (De Co­lo), le der­nier sur­vi­vant de la gé­né­ra­tion Par­ker, tien­dra plus que ja­mais le rôle de grand frère. « Les ob­jec­tifs res­tent très éle­vés. On cherche une mé­daille, comme on a pu en avoir sur les der­niers Eu­ros », a pré­cise De Co­lo. Au fi­nal, tout pour­rait se jouer dans un mou­choir. Comme d’ha­bi­tude. #12 Nan­do de Co­lo (1,96 m, 30 ans). Poste 1/2 #13 Bo­ris Diaw (2,03 m, 35 ans). Poste 4 #6 An­toine Diot (1,91 m, 28 ans). Poste 1 #10 Evan Four­nier (1,99 m, 25 ans). Poste 2/3 #4 Tho­mas Heur­tel (1,88 m, 28 ans). Poste 1 #91 Ed­win Jack­son (1,90m, 28 ans). Poste 2 #17 Louis La­bey­rie (2,09 m, 25 ans). Poste 4/5 #7 Jof­frey Lau­vergne (2,10 m, 26 ans). Poste 4/5 #23 Vincent Poi­rier (2,13 m, 24 ans). Poste 5 #1 Ke­vin Se­ra­phin (2,06 m, 27). Poste 5 #33 Axel Tou­pane (1,98 m, 25). Poste 3 #15 Leo Wes­ter­mann (1,97 m, 25). Poste 1 Coach : Vincent Col­let

(Pho­to PQR/L’Est Ré­pu­bli­cain ) Jour­née 

Mal­gré la vi­va­ci­té (et les  buts) de Za­zai, le TSCV n’a rien pu faire face à Be­san­çon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.