Le général sonne le toc­sin

Le capitaine em­blé­ma­tique du RCT et des Bleus se­ra ti­tu­laire cet après-mi­di sur la pe­louse de l’Al­trad Sta­dium. Guil­hem Gui­ra­do ten­te­ra de ti­rer les siens vers le pic de la vic­toire

Var-Matin (Brignoles / Le Luc / Saint-Maximin) - - Sports - RA­PHAËL COIFFIER

Cette fois, Guil­hem Gui­ra­do se pré­sen­te­ra en ti­tu­laire à l’ap­pel des braves. Dans la peau du capitaine cou­rage même. De l’exemple à suivre. Comme chez les Bleus. Après seule­ment 48 mi­nutes pas­sées sur le pré de­puis la ren­trée du Top 14, le ta­lon­neur re­trouve donc son rang. Le pre­mier de la classe. Au feu ! « Le rythme re­vient peu à peu. Je com­mence à tou­cher du bal­lon. Du rug­by. Même si je n’ai tou­jours pas dis­pu­té un match en­tier. » Pour sa re­nais­sance à la lumière, le roc se­ra gâ­té. Avec face à lui, la mon­tagne mont­pel­lié­raine. Lea­der invaincu, taillé cette sai­son pour les cam­pagnes bar­bares...

De l’épais­seur dans les contacts

Mais le GG en a vu d’autres des grandes gueules. Par­fois cas­sées une fois sa route croi­sée. Sauf que là, la bande à Cot­ter im­pres­sionne et la­boure les terres en­ne­mies à cha­cune de ses sor­ties. « C’est du mas­sif. Du cos­taud. On sait que ce se­ra com­pli­qué. Qu’il fau­dra mettre de l’in­ten­si­té. » De l’épais­seur même dans les contacts. Sous peine de fi­nir dans la tête dans le cloud et le corps dans la glace... Citation à l’ap­pui : « Vous sa­vez, on est tou­jours bien re­çus là-bas. On sait à quoi s’at­tendre avec ce ri­val co­riace : à un énorme dé­fi phy­sique. (E » Du pain bé­nit vu que Gui­ra­do, ja­mais avare en la ma­tière, en a tou­jours sous le ca­pot. De la tes­to­sté­rone et de l’im­pa­tience, avec ces longues se­maines à tuer, cha­suble sur l’épi­derme, jus­qu’à l’em­poi­gnade do­mi­ni­cale. Où, face à la tem­pête, les saints se cachent sou­vent pour mou­rir... Sauf que les Tou­lon­nais n’ont nul­le­ment l’in­ten­tion de tendre l’autre joue pour se faire gi­fler. La courte dé­faite

Lyon - Bor­deaux-Bègles :  -  (-)

Pour Lyon :  es­sais Ar­nold (), Fearns (), Beauxis (), Pa­lis­son (), Re­gard (), Pu­ri­cel­li (),  trans­for­ma­tions Beauxis (, , , , ),  pé­na­li­tés Beauxis (, , ) Pour Bor­deaux-Bègles :  es­sai Jones (),  pé­na­li­tés Schoe­man (, , ) à Cler­mont et la pres­ta­tion moyenne contre Tou­louse leur ont lais­sé un goût d’in­ache­vé. Une frus­tra­tion en tra­vers du go­sier.

Ar­rê­ter de se pé­na­li­ser bê­te­ment

« On veut se prou­ver quelque chose à Mont­pel­lier, conti­nue Gui­ra­do. On a bos­sé dur cette semaine et le groupe est in­ves­ti pour ce test. »Ila in­té­rêt. No­tam­ment de­vant, où les Hé­raul­tais ne manquent

Agen - La Rochelle :  -  (-) Pour Agen :  pé­na­li­tés Mc In­tyre (, pas de puis­sance. Où les Tou­lon­nais ont pé­ché il y a une semaine. Mais Gui­ra­do le se­rein se veut ras­su­rant. « On a ré­glé deux, trois points lors des en­traî­ne­ments. Je ne suis pas trop in­quiet sur la mê­lée. » Cette brume dis­si­pée, l’homme fixe l’ho­ri­zon im­mé­diat. Ce cap vic­to­rieux qui pro­pul­se­rait son Tou­lon sur le pic du Fa­ron. Comme un mes­sage en­voyé aux chas­seurs de Bren­nus. « Si on par­vient à gom­mer , ), Mieres (, ) Pour La Rochelle :  es­sais Bar­ry (), Mu­ri­mu­ri­va­lu (),  trans­for­ma­tions James (, ),  pé­na­li­tés James (, ) notre indiscipline. À évi­ter les car­tons stu­pides. En gros, si on ar­rête de se pé­na­li­ser bê­te­ment, on pour­ra ri­va­li­ser. » Ces “si” – en­core com­plexes –, Gui­ra­do et ses gro­gnards les traquent au quo­ti­dien. Sous les ordres de Fa­bien Gal­thié et son staff. De nou­veaux guides adop­tés à 100 %. « Cet en­ca­dre­ment ap­porte sa vi­sion du jeu. L’ap­pren­tis­sage se fait pro­gres­si­ve­ment.

T OP 

Mais tu sens un nou­vel élan au sein du groupe et c’est im­por­tant. » Peu à peu, l’équipe di­gère donc le style Gal­thié, com­po­sé, évi­dem­ment d’une forte conquête, mais aus­si de ra­pi­di­té et de dé­pla­ce­ments.

Trou­ver les es­paces rares

« En fait, il s’agit de trou­ver des es­paces là où il n’y en a pas. » Et ain­si per­tur­ber un ad­ver­saire rom­pu aux clas­siques du rug­by. Le RCT s’ap­proche de cette phi­lo­so­phie. Guil­hem Gui­ra­do en té­moigne, avec les mots de l’élève qui peut en­core mieux faire. « On est dans le vrai. Mais lors du der­nier match, par exemple, on a énor­mé­ment créé, mais en rai­son d’une mau­vaise lec­ture du jeu, d’une mau­vaise passe, on n’a pas mar­qué les es­sais. C’est aga­çant. » Ga­geons que cet après-mi­di, avec le re­tour de leur général, les Tou­lon­nais son­ne­ront le toc­sin, sabre au clair.

(Photo AFP) (Photos Pa­trick Blanchard) jour­née jour­née

Le capitaine Gui­ra­do, de re­tour aux af­faires en terre hos­tile, compte bien dé­jouer tous les pro­nos­tics et ter­ras­ser l’ogre mont­pel­lié­rain. Les Tou­lou­sains ont gi­flé le Stade Fran­çais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.