A la Fête de l’Hu­ma, Laurent (PCF) tape sur Mé­len­chon

Var-Matin (Grand Toulon) - - France -

Je t’aime, moi non plus: dé­jà mal en point de­puis long­temps, les re­la­tions entre le PCF et La France in­sou­mise se sont en­core dé­gra­dées hier, à la Fête de l’Hu­ma­ni­té, qui se tient jus­qu’à ce soir à La Cour­neuve et où le mou­ve­ment de Jean-Luc Mé­len­chon n’a pas ins­tal­lé de stand. Goû­tant vi­si­ble­ment peu l’ab­sence (une pre­mière de­puis 2005) du dé­pu­té des Bouches-de-Rhône en dé­pla­ce­ment à La Réunion, le se­cré­taire na­tio­nal du PC, Pierre Laurent n’a pas ca­ché ses ré­cri­mi­na­tions en­vers ce­lui qu’il avait sou­te­nu à la pré­si­den­tielle. «Il n’est pas là, mais le peuple est là», a-t-il d’abord sou­li­gné, avant d’at­ta­quer plus fran­che­ment, en lan­çant que «per­sonne ne peut pré­tendre dé­te­nir la vé­ri­té à lui tout seul » – al­lu­sion au choix stra­té­gique de La France in­sou­mise de ne pas s’al­lier avec les autres ap­pa­reils de gauche. Ré­cla­mant le «res­pect» de la re­cherche d’union des com­mu­nistes, mul­ti­pliant les ap­pels aux «ponts» et aux «ini­tia­tives com­munes», il a es­ti­mé qu’il exis­tait dans l’opinion « une ma­jo­ri­té pour le ras­sem­ble­ment des forces po­li­tiques de gauche». Et de fus­ti­ger «les si­rènes dé­ga­gistes» ac­tion­nées se­lon lui par l’an­cien can­di­dat à la pré­si­den­tielle. Des cri­tiques qui ont aus­si­tôt fait ré­agir les In­sou­mis, dont plu­sieurs fi­gures étaient pré­sentes lors de ce dis­cours (au­quel as­sis­taient aus­si Be­noît Ha­mon, Anne Hi­dal­go, des re­pré­sen­tants du PS ou en­core Da­vid Cor­mand pour EE-LV), qui ne s’at­ten­daient vi­si­ble­ment pas à ce­la, et l’ont aus­si­tôt fait sa­voir sur Twit­ter. «La di­rec­tion du PC passe la fête de l’Hu­ma à ta­per sur son can­di­dat à la pré­si­den­tielle », a re­gret­té le dé­pu­té de Seine-Saint-De­nis Eric Co­que­rel. «Vrai­ment dom­ma­geable… », a ren­ché­ri le dé­pu­té du Nord Adrien Qua­ten­nens, es­ti­mant cette «charge» «en contra­dic­tion avec l’es­prit » de la ma­ni­fes­ta­tion. «Lour­dingue», a ju­gé de son cô­té le dé­pu­té de Seine-SaintDe­nis, Alexis Cor­bière, qui a sou­li­gné que «Pierre Laurent n’a pas un mot cri­tique contre le PS». «C’est in­exact [...], c’est ou­tran­cier. C’est nul [...] », s’est char­gé de leur ré­tor­quer le porte-pa­role du PCF, Oli­vier Dar­ti­golles. «C’est com­pli­qué la gauche, qui­conque pré­tend à l’hé­gé­mo­nie se casse les dents» ,a iro­ni­sé Be­noît Ha­mon en inau­gu­rant le stand de son nou­veau mou­ve­ment, le M1717.

(Pho­to d’archives AFP)

Le di­vorce entre le se­cré­taire na­tio­nal du PCF et le lea­der de La France in­sou­mise est consom­mé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.