Les pom­piers ob­tiennent un geste de Vin­ci Au­to­routes

L’of­fen­sive de la pré­si­dente du Sdis 83 sur la sup­pres­sion sup­po­sée de la gra­tui­té ac­cor­dée aux pom­piers par Vin­ci Au­to­routes, a pris fin hier après-mi­di. Les deux par­ties se sont en­ten­dues

Var-Matin (Grand Toulon) - - Var - OLI­VIER BOUISSON

La po­lé­mique a fait grand bruit tout au long de la jour­née d’hier. Tout est par­ti d’une réunion pu­blique te­nue jeu­di soir à Bormes-les-Mi­mo­sas sur le ter­rible in­cen­die des 25 et 26 juillet. A la tri­bune, Fran­çoise Du­mont, la pré­si­dente du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion du Ser­vice dé­par­te­men­tal d’in­cen­die et de se­cours du Var (Sdis 83) s’en était prise à Vin­ci Au­to­routes. De­vant 450 per­sonnes, celle-ci avait fus­ti­gé la sup­pres­sion de la gra­tui­té ac­cor­dée à l’an­née aux ca­mions feux de fo­rêt qui em­pruntent les au­to­routes du groupe.

Un sur­coût de 8000 eu­ros

« On l’a ap­pris par cour­rier et sans ex­pli­ca­tion au­cune. Qu’une en­tre­prise du CAC 40 qui dis­tri­bue chaque an­née des di­vi­dendes à ses ac­tion­naires (chiffre d’af­faires 2016 : 38,1 mil­liards d’eu­ros) fac­ture les badges de ceux qui sauvent des ha­bi­ta­tions et des vies, est in­ad­mis­sible ! Les pom­piers n’uti­lisent pas leurs ca­mions feux de fo­rêt pour al­ler au su­per­mar­ché ! Je suis une pré­si­dente en co­lère », a tem­pê­té Fran­çoise Du­mont en pré­ci­sant avoir in­ter­pel­lé ses ho­mo­logues des autres dé­par­te­ments de la ré­gion Pa­ca pour faire en­tendre leur voix au­près de Vin­ci Au­to­routes. Dans ce cour­rier en date du 31 juillet que nous nous sommes pro­cu­ré, le ges­tion­naire in­di­quait « mettre fin à la com­mer­cia­li­sa­tion et au re­nou­vel­le­ment des cartes de cré­dit In­te­rau­to­routes » pour les rem­pla­cer à par­tir du 1er oc­tobre par des badges de té­lé­péage. Au­cune al­lu­sion ap­pa­rente sur la sup­pres­sion de gra­tui­té... Sauf que le Sdis 83 a fait chif­frer par ses ser­vices com­pé­tents le coût de cette mi­gra­tion de sup­ports à 8 000 eu­ros par an­née pour une flotte de 150 badges. Une somme non contes­té par Vin­ci Au­to­routes, in­ter­ro­gé sur ce point. « Les cartes ma­gné­tiques étaient en­tiè­re­ment gra­tuites mais pas les badges que nous uti­li­sons dé­jà pour les vé­hi­cules lé­gers », ex­plique Eric Martin, le di­rec­teur du Sdis 83. C’est pour cette rai­son que le 29 sep­tembre, Fran­çoise Du­mont in­vi­tait par cour­rier le ges­tion­naire à « re­con­si­dé­rer sa po­si­tion » dans un contexte bud­gé­taire « contraint ». Et qu’elle a donc dé­ci­dé de fran­chir la ligne jaune jeu­di soir à Bormes. Hier en fin de ma­ti­née, Vin­ci Au­to­routes a ré­agi en af­fir­mant que « la gra­tui­té res­te­rait en vi­gueur à par­tir du 1er oc­tobre » et que la seule évo­lu­tion concer­nait «le rem­pla­ce­ment d’an­ciennes cartes ma­gné­tiques par des badges té­lé­péage ».

L’apai­se­ment

Une ré­ponse qui mé­ri­tait une suite de pré­ci­sions. C’est ce que se sont at­ta­ché à faire hier après-mi­di les deux par­ties dans un cli­mat d’apai­se­ment. «Il n’y au­ra pas d’impact fi­nan­cier au mo­ment de la mi­gra­tion vers les badges té­lé­péage », s’est ré­jouie Fran­çoise Du­mont dans un com­mu­ni­qué après avoir né­go­cié un ac­cord com­mer­cial. Jointe au té­lé­phone, la cel­lule com­mu­ni­ca­tion de Vin­ci Au­to­routes ré­fute le terme d’« ac­cord » mais se fé­li­cite que «ce mal­en­ten­du soit le­vé ». D’après nos in­for­ma­tions, les badges ne se­raient pas gra­tuits pour le Sdis 83, mais le sur­coût se­rait com­pen­sé par une baisse des frais de ges­tion du contrat. Alors, on s’in­ter­roge. Tout ça pour 8 000 eu­ros alors que le bud­get du SDIS 83 est de 120 mil­lions an­nuels ? « 8 000 eu­ros, ce n’est pas un bud­get énorme en soi, mais sur le fond, j’ai trou­vé ça in­cor­rect », n’en dé­mord pas Fran­çoise Du­mont.

(Pho­to Ph. Ar­nas­san)

Les cartes de cré­dit In­te­rau­to­routes uti­li­sées par les com­bat­tants du feu vont être rem­pla­cées par des badges de té­lé­péage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.