J.-L. Mas­son nou­veau pa­tron des LR du Var

Var-Matin (Grand Toulon) - - Var - S. MAYOL

Mas­son, taille pa­tron… Le dé­pu­té a en ef­fet rem­por­té, hier, l’élec­tion in­terne pour la pré­si­dence de la fé­dé­ra­tion Les Ré­pu­bli­cains (LR) du Var, avec 68,91 % des voix. Il était op­po­sé à la Tro­pé­zienne Lau­rence Az­ze­na-Gou­geon, qui fai­sait certes fi­gure d’out­si­der face à l’an­cien maire de La Garde (il avait dû re­non­cer à son fau­teuil de pre­mier ma­gis­trat lors de son en­trée à l’As­sem­blée na­tio­nale en rai­son du non-cu­mul des man­dats). La can­di­da­ture de Jean-Louis Mas­son était sou­te­nue par le pré­sident sor­tant, Hu­bert Fal­co, qui n’a pas sou­hai­té bri­guer un nou­veau man­dat. Le maire de Tou­lon et pré­sident la Mé­tro­pole Tou­lon Pro­vence Mé­di­ter­ra­née, l’a vi­ve­ment fé­li­ci­té hier via un com­mu­ni­qué dans le­quel il pré­cise: « Face aux dif­fi­cul­tés ac­tuelles que tra­verse notre pays, je sou­haite que cha­cune et cha­cun de nos cadres élus dans toute la France se mettent ra­pi­de­ment au tra­vail, au ser­vice de nos conci­toyens et de notre pays, au­tour de nos va­leurs d’uni­té, de ras­sem­ble­ment et d’hu­ma­nisme que j’ai tou­jours prô­nées, afin que notre mou­ve­ment re­trouve toute sa place dans l’échi­quier ré­pu­bli­cain. »

« J’ai hor­reur des di­vi­sions »

Rare « res­ca­pé » de la vague La Ré­pu­blique en Marche aux der­nières lé­gis­la­tives dans le Var (ils sont deux dé­pu­tés LR sur huit, avec Ge­ne­viève Le­vy), Jean-Louis Mas­son fran­chit un nou­veau pa­lier en ac­cé­dant ain­si au gou­ver­nail de la fé­dé­ra­tion du Var. Après quelques joutes, di­sons «mus­clées », avec son ad­ver­saire lors de la cam­pagne (nos édi­tions pré­cé­dentes), tout sem­blait ou­blié, hier soir. « On n’a qu’une fa­mille. J’ai hor­reur des di­vi­sions. Je suis pré­sident de 100 % des LR, sans os­tra­cisme. Je me fous de qui a vo­té quoi» Contac­té par té­lé­phone, M. Mas­son s’est éga­le­ment dit ho­no­ré, ac­cueillant ce ré­sul­tat « avec beau­coup d’hu­mi­li­té et de res­pon­sa­bi­li­té » .De «re­con­nais­sance », aus­si, en­vers ceux qui lui ont ac­cor­dé leur confiance.

Hom­mage à Hu­bert Fal­co

Poin­tant d’un cô­té « l’ul­tra­li­bé­ra­lisme ma­cro­nien» – « cette start-up po­li­tique qui com­pare la France à une en­tre­prise et non à une na­tion » – et de l’autre «le po­pu­lisme des ex­trêmes », le nou­veau boss au­ra pour ob­jec­tif de pla­cer lo­ca­le­ment son par­ti en tête lors des pro­chaines échéances élec­to­rales. Dans le vi­seur, la pré­si­den­tielle de 2022 bien sûr. Les Eu­ro­péennes, l’an­née pro­chaine. Et, évi­dem­ment les mu­ni­ci­pales de 2020, un ob­jec­tif clai­re­ment af­fi­ché pour « des ter­ri­toires ô com­bien im­por­tants ». Ren­dant un hom­mage très ap­puyé à Hu­bert Fal­co, Jean-Louis Mas­son a re­nou­ve­lé hier soir son sou­hait que ce der­nier de­vienne ra­pi­de­ment pré­sident d’hon­neur des LR du Var.

(Pho­to doc Var-ma­tin)

Jean-Louis Mas­son a été élu hier par les adhé­rents Les Ré­pu­bli­cains à la tête de la fé­dé­ra­tion va­roise.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.