Une ex­po­si­tion au­tour de la Grande guerre

Var-Matin (Grand Toulon) - - Métropole - J-M. D.

Ro­bert Mas­son, le maire a inau­gu­ré hier une ex­po­si­tion consa­crée à la Grande guerre. Fruit d’un tra­vail de four­mi et d’une col­la­bo­ra­tion exem­plaire entre ci­vils, mi­li­taires, en­sei­gnants, élèves, adultes et en­fants, elle ap­porte des té­moi­gnages pré­cieux à la fois sur l’or­ga­ni­sa­tion de la vie dans les tran­chées, le quo­ti­dien des ci­vils à l’ar­rière et re­flète bien l’état d’es­prit de l’époque. Le pu­blic ve­nu nom­breux ne s’est pas trom­pé sur la por­tée de cette ex­po­si­tion 100 ans exac­te­ment après la fin d’un des conflits les plus meur­triers que le monde a connu.

Élèves im­pli­qués

Le pre­mier ma­gis­trat a re­mer­cié les ac­teurs qui se sont in­ves­tis dans cette dé­marche mé­mo­rielle. « Votre pré­sence en nombre prouve com­bien vous êtes sen­sibles au mes­sage dé­li­vré par cette ex­po­si­tion .» Cer­tains col­lé­giens ont eu du mal à ca­cher leurs émo­tions à l’ins­tar d’Ele­naic et Amé­lie toutes deux en classe de 3e « On a tra­vaillé sur les lettres et car­nets de guerre des poi­lus. Dans nos fa­milles on a dé­cou­vert que cer­tains de nos aïeux ont par­ti­ci­pé à ce conflit, on ne le sa­vait pas. » D’autres ont été éton­nés de dé­cou­vrir sur le mo­nu­ment aux morts les 49 noms des Car­quei­ran­nais morts pen­dant ce conflit. D’autres pre­nant conscience de la place des ani­maux dans la guerre. « Je ne pen­sais pas qu’ils avaient au­tant souf­fert, tous ces che­vaux morts éven­trés, très im­pres­sion­nant ! », nous confie un des élèves.

Mé­de­cine de guerre

De nom­breux en­sei­gnants et pro­fes­seurs des écoles et du col­lège Mar­cel Pa­gnol se sont dé­pen­sés sans comp­ter. « Nous avons tra­vaillé sur la mé­de­cine de guerre et dé­cou­vert les pro­grès de la chi­rur­gie à cette époque, mais aus­si le rôle des femmes pen­dant le conflit, elles ont dû pal­lier l’ab­sence des hommes par­tis au front. Ces tra­vaux nous ont permis de confron­ter la grande his­toire avec les épi­sodes vé­cus par des hommes et des femmes du­rant cette pé­riode, c’est par­ti­cu­liè­re­ment en­ri­chis­sant à la fois d’un point du vue pé­da­go­gique que mé­mo­riel » nous ont-ils confiés. Ex­po­si­tion, salle des fêtes jus­qu’au 14 no­vembre

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.