TOUR ROUGE (2899 m) — Mar­chand de Sable

TD+ / 6a+ (6a) / 280 m Ou­vert les 19 et 20 juillet 1983 par Gérard Hopf­gart­ner et Mi­chel Piola.

Vertical (French) - - Summer Vibes Voies Piola -

Mar­chand de Sable est une autre im­mense clas­sique du sec­teur. Même si vous n’y croi­se­rez pas Pim­pre­nelle et Ni­co­las, il y a peu de chances que vous soyez seuls sur cet iti­né­raire en haute sai­son. Il peut être ju­di­cieux d’at­ta­quer bien tôt pour ne pas faire la queue der­rière d’autres cor­dées. Là en­core, son suc­cès est en par­tie dû à un ac­cès très ra­pide de­puis le re­fuge : entre 20 et 30 mi­nutes d’ap­proche. Mais il s’ex­plique aus­si par la très belle es­ca­lade qu’offre cette voie dans le ni­veau 6a. Le ro­cher, comme sou­vent à l’En­vers, y est ex­cellent, et l’en­semble bien conti­nu. De par son ac­ces­si­bi­li­té et sa dif­fi­cul­té ja­mais ex­trême, Mar­chand de Sable est sou­vent em­prun­tée comme mise en jambes pour dé­bu­ter un sé­jour à l’En­vers. Elle consti­tue as­su­ré­ment une des plus belles voies du mas­sif du Mont-Blanc dans ce ni­veau.

PRA­TIQUE

L’ap­proche se fait par le gla­cier de Tré­la­porte (cram­pons ap­pré­ciables), par le­quel on re­joint le pied de la Tour Rouge. Suite au re­trait du gla­cier, une corde à noeuds a été ins­tal­lée pour at­teindre R0. La pre­mière lon­gueur est d’abord plu­tôt raide et lisse, avec une dalle pas fa­cile à froid, puis ré­cu­père une grosse écaille. En­suite, c’est un concen­tré des styles du mas­sif : fis­sures, di­èdres et dalles en tous genres. La voie pro­pre­ment dite s’ar­rête au bout de L10. Cette der­nière lon­gueur est loin d’être la plus fa­cile : elle offre une es­ca­lade très dé­li­cate sur les pieds – pro­té­gée sur spits — qui met­tra à l’épreuve votre sens de l’équi­libre. De là, il se­rait dom­mage de ne pas par­cou­rir les deux lon­gueurs fa­ciles (arête en IV) me­nant au som­met de la Tour Rouge. La des­cente s’ef­fec­tue en rap­pel dans la voie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.