Om­battre le stress

Vivre Bio - - Le Quotidien Bio - Dor­saf M.

En in­fu­sion, on uti­lise 5 grammes de fleurs sé­chées dans une tasse d'eau bouillante (15 mi­nutes), puis on filtre et on en boit une tasse après chaque re­pas.

la pas­si­flore

Tout comme l'au­bé­pine, Pas­si­flo­ra in­car­na­ta, que l'on connaît mieux sous son ap­pel­la­tion pas­si­flore, est une plante in­di­quée contre les états an­xieux, les pal­pi­ta­tions, les ten­sions ac­cu­mu­lées et les troubles du som­meil. Elle convient tout par­ti­cu­liè­re­ment aux su­jets les plus ac­tifs, et les prises ne s'ac­com­pagnent pas d'ef­fets de som­no­lence.

Le mode d'ad­mi­nis­tra­tion : une cuillère à soupe pour une tasse d'eau bouillante par jour.

la mé­lisse

Plante-phare de la lutte contre les états dé­pres­sifs et l'émo­ti­vi­té ex­ces­sive, la mé­lisse met ses ver­tus apai­santes au ser­vice des per­sonnes souf­frant de pe­tits troubles ner­veux. Em­ployée tra­di­tion­nel­le­ment en mé­de­cine asia­tique, cette plante mel­li­fère de la fa­mille des La­mia­cées est in­di­quée dans les cas d'ex­ci­ta­tion, an­xié­té, cé­pha­lée liée à la ten­sion, in­som­nie, dé­pres­sion et, par-des­sus tout, de stress.

In­fu­sion de mé­lisse : pour 1 litre d'eau, comp­ter 30 grammes de plante. En boire 3 tasses par jour.

la va­lé­riane

La va­lé­riane of­fi­ci­nale (Va­le­ria­na of­fi­ci­na­lis) in­ter­vient gé­né­ra­le­ment pour sou­la­ger les troubles de la mé­no­pause, les spasmes et les symp­tômes d'ordre né­vral­gique, par­mi les­quels la né­vrose, l'in­som­nie et les crampes d'es­to­mac. En outre, elle peut s'avé­rer utile dans le cadre d'une dé­marche de se­vrage ta­ba­gique. Elle four­nit donc une bonne so­lu­tion phy­to­thé­ra­pique contre le stress, trai­tant plu­sieurs de ses as­pects.

Pré­pa­ra­tion d'une tasse d'in­fu­sion de va­lé­riane : faire bouillir ¼ litre d'eau, ver­ser sur une cuillère à soupe de ra­cines de va­lé­riane, lais­ser in­fu­ser 10 mi­nutes. Boire une tasse le soir, avant de s'en­dor­mir.

la rho­dio­la

Rho­dio­la ro­sea fait par­tie de la fa­mille des Cras­su­la­cées. En même temps qu'elle per­met de com­battre le stress, la rho­dio­la aug­mente aus­si la ré­sis­tance contre les re­froi­dis­se­ments, ce qui en fait un pré­cieux al­lié du­rant l'au­tomne et l'hi­ver. Ses ac­tifs sont prin­ci­pa­le­ment ex­traits de son rhi­zome, et on la re­trouve sous dif­fé­rentes formes : gé­lules, ex­traits stan­dar­di­sés, ti­sane, poudre. La rho­dio­la est ce­pen­dant dé­con­seillée aux femmes en­ceintes et celles qui al­laitent.

le hou­blon

Cal­mant les états d'agi­ta­tion, d'an­xié­té et d'in­som­nie, le hou­blon (Hu­mu­lus lu­pu­lus) est d'uti­li­sa­tion cou­rante contre les ma­ni­fes­ta­tions de dé­pres­sion et de ner­vo­si­té liées au stress.

La ti­sane de hou­blon : pour une tasse, faire bouillir 150 ml d'eau, ver­ser sur une cuillère à ca­fé de fleurs écra­sées et lais­ser in­fu­ser 10 mi­nutes. A boire trois fois par jour.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.